Tableau de la Littérature Française

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 80 - Mais leurs principes ne conservaient point, en se répandant parmi les livres des écrivains inférieurs et dans le vulgaire, les limites qu'ils leur avaient parfois imposées. On juge par là de la disposition du public pour lequel ils travaillaient ; ils marchaient dans une direction générale , et le cours en était si rapide , que les efforts tentés quelquefois pour le retarder n'étaient pas même aperçus. Rien ne devait donc encourager les auteurs à apporter dans leur doctrine un esprit...
Page 116 - ... à ce qu'il semble, de tous les littérateurs contemporains celui qui porte le plus un caractère distinct et natif. Tandis que les autres recevaient toutes les influences de la société, participaient aux mœurs et aux opinions répandues dans le public, s'efforçaient de lui plaire en se conformant à son esprit, Rousseau ressentait tous ces effets d'une autre manière. Leur action s'exerçait sur lui comme un poids qui l'oppressait sans l'entraîner.
Page 126 - Je n'ai jamais ouï parler du droit public, qu'on n'ait commencé par rechercher soigneusement quelle est l'origine des sociétés ; ce qui me paraît ridicule. Si les hommes n'en formaient point , s'ils se quittaient et se fuyaient les uns les autres, il faudrait en demander la raison , et chercher pourquoi ils se tiennent séparés : mais ils naissent tous liés les uns aux autres ; un fils est né auprès de son père , et il s'y tient : voilà la société et la cause de la société.
Page 121 - C'est cette portion de notre vie intérieure que Rousseau a su représenter ; les lettres de Julie ne renferment pas ce qui se dit; mais on y trouve ce qu'on a senti sans le dire. Cette manière d'envisager et de décrire le cœur humain a été la source des beautés admirables de cet ouvrage; elle a entraîné aussi quelques défauts; le plus grand, sans doute, c'est cette uniformité d'un même style toujours destiné à peindre des impressions exaltées, et à les raconter en détail.
Page 54 - C'est Voltaire qui donna les premiers exemples marquants de cettte nouvelle méthode d'écrire l'histoire. Il voulut en faire non plus un tableau, mais une suite de recherches destinées à instruire la mémoire et à occuper la raison. Après lui, les historiens anglais, en imitant cette manière d'écrire, ont surpassé leur modèle en érudition , en philosophie , en impartialité ; car la bonne foi et l'impartialité deviennent plus nécessaires dans ce genre d'histoire; et même en admettant...
Page 81 - S'il eût été publié avec tranquillité, il aurait eu , en grande partie, sa vraie destination ; il aurait été un monument de l'état des sciences à cette époque, et par là serait devenu utile. Rien ne perfectionne autant les connaissances humaines , que d'examiner le chemin qu'elles ont déjà fait. On suit leur marche, on voit comment elles ont erré, et pourquoi ; on jette un coup d'œil d'ensemble sur la science , et elle en devient plus simple et plus féconde. Le meilleur moyen d'aller...
Page 51 - ... vie; toujours il leur donna les vers pour interprètes. Tantôt sa muse a chanté les amours légères et voluptueuses de sa jeunesse, les charmes d'une vie facile et épicurienne, les plaisirs de l'amitié, les succès de l'amourpropre ; après elle s'est entretenue avec les sciences, et les a animées de son feu ; plus tard elle est entrée en commerce avec les rois, et a prêté à la flatterie le masque de la familiarité; puis elle s'est plu à peindre les douceurs de la retraite et de la...
Page 52 - Henriade, l'auteur est resté aussi loin de l'Arioste que d'Homère. La gaîté, comme le sublime , demande une sorte de naïveté et de bonne foi. Elle ne ressemble pas au persiflage et à la raillerie. Voltaire, historien, a souffert aussi des attaques portées à sa renommée. De ce côté, il offrait des endroits faibles; ce n'était pas avec cette vivacité d'opinion, et ce manque d'examen, qu'on pouvait espérer de le voir atteindre à la gravité du caractère de l'historien. Cependant son...
Page 80 - SeptAns nous a approchés de la catastrophe plus que l'Encyclopédie. Cependant, pour ne pas être injuste, on doit convenir qu'au milieu de cette soif de réputation et d'influence, les littérateurs avaient un vif désir du bien, une envie de perfectionner , qui leur faisait illusion sur leurs sentiments d'amour-propre. Ils prenaient ce besoin de régner sur toutes choses et de les changer à leur gré pour du dévouement au bonheur de l'humanité et à l'accroissement des lumières; ayant ainsi,...
Page 161 - Il défendait la cause des sentiments religieux contre le torrent des opinions à la mode, et donnait à tous ses écrits un caractère de finesse et d'élévation, de gravité et de douceur. Revenons à la disposition des esprits au moment où éclata la révolution. Les mouvements qui agitent les peuples peuvent être de deux sortes. Les uns sont produits par une cause directe, d'où résulte un effet immédiat. Une circonstance quelconque amène une nation, ou même une partie de la nation , à...

Bibliographic information