Tableau historique, moral et politique sur les Kabyles

Front Cover
S. Lamort, 1846 - Kabyles - 78 pages
1 Review
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 58 - ... ne s'engagent qu'avec beaucoup de circonspection, et jettent en avant des tirailleurs pour sonder le terrain. Aux approches du point d'attaque, ils s'éparpillent ; chacun cherche son rocher ou son arbre pour s'y embusquer et faire feu à couvert. Si les cavaliers, saisissant un moment favorable, s'élancent au galop, les fantassins courent avec eux, se tenant à la selle ou à la queue des chevaux. On a vu jusqu'à trois hommes cramponnés au même cheval. Le drapeau s'arrête à distance, et...
Page 77 - Après l'Achia de samedi nous nous sommes placés entre le territoire des Ouled Aïad et les Arabes du désert pour empêcher les premiers de nous échapper. Dès le matin nous leur avons envoyé une lettre bienveillante , revêtue de notre sceau et ils sont aussitôt venus vers nous suppliants et pleins de crainte ; nous leur avons donné l'assurance que nous les traiterions avec bonté et nous les avons imposés d'un tribut équivalant à la dîme de leurs biens pendant les cinq années qui viennent...
Page 59 - ... déjà dit, ne restent pas oisives ; elles s'approchent de la mêlée ; elles sont là ; on les voit encourager, exciter par leurs cris, porter secours aux blessés, aider à enlever les morts , partager les périls de l'action , les soucis de la défaite , la joie du succès. Les autres s'avancent aussi , pour imprimer courage au guerrier, placer sous ses yeux ce qu'il ya de plus cher. Victorieux , son triomphe sera alors plus doux étant partagé ; blessé , les soins touchants ne lui manqueront...
Page 54 - ... cas, chacun reprend son mezrag et l'on convient du jour, de l'heure où la guerre recommencera ; jamais on n'engage le combat avant le moment fixé. Les Scheiks ennemis , devant Bougie , étendaient cette mesure chevaleresque aux Français. Le commandant supérieur de cette ville a été avisé plusieurs fois par écrit du jour où il serait attaqué ; jamais les Kabyles ne l'ont trompé et n'ont manqué au rendez -vous. Quand on s'arrange, c'est toujours une paix à terme, au plus pour deux...
Page 67 - ... pour faire la guerre. Le paradis est le prix du sabre, et nous vous combattrons avec une grande joie. Nous ne nous cacherons pas plus que le soleil lorsqu'il luit dans toute sa splendeur. (Allusion ironique à l'usage incommode où était la garnison française de se mettre à couvert sous ses murs.) Les Kabyles se rasent la moitié de la tête, parce qu'ils n'ont pas peur de la mort, et ils ont le crâne extrêmement dur. Aujourd'hui môme nous commençons à préparer nos munitions de guerre.
Page 29 - ... tribut à leur parure; il colore les ongles , la plante du pied et la paume de la main. Enfin divers dessins tatoués sur le front et les bras complètent cette toilette assez bizarre; et ce qu'il ya de remarquable dans ce dernier ornement , c'est qu'il dessine presque toujours l'image d'une croix. Dans beaucoup de localités les femmes sont blanches et d'une grande beauté.
Page 61 - ... terrain pour recharger en sûreté leur long fusil. Dans la déroute ils fuient sans ordre, et gagnent de toute la vitesse de leurs jambes les rochers et les broussailles. Ils s'ingénient alors, comme ils peuvent, pour échapper aux coups du vainqueur : ainsi on les voit agiter leur bernou avec les bras , pour donner le change sur la place que leur corps grêle occupe sous ce vêtement. Sont-ils serrés de près, ils se retournent, saisissent la baïonnette du fantassin, prennent le sabre du...
Page 30 - S'il ne les tue pas l'un et. l'autre , on le déclare infâme ; en outre il est condamné à payer l'amende. Un certain respect entoure cependant les épouses «t surtout les mères chez les Kabyles , à l'opposé de l'état secondaire et presque abject où sont les femmes parmi les Arabes et les Africains en général , et ceci mérite toute notre attention. Lella Gouraiha, sainte fille kabyle, était à Bougie l'objet d'un culte ancien et respecté, et la chapelle qui décorait encore, à l'arrivée...
Page 66 - Nous ne voulons pas de la paix; toutes les tribus musulmanes sont réunies pour faire la guerre. Nous voulons faire une grande attaque, et moi je n'empêcherai rien; je laisserai faire. Les musulmans veulent commencer la guerre de suite. Le paradis est le prix du sabre, et nous viendrons combattre avec un grand plaisir. Nous combattrons de toutes nos forces, et nous ne nous cacherons pas plus que le soleil lorsqu'il luit dans toute sa splendeur. Toutes les tribus veulent la guerre. Vous me prévenez...
Page 30 - S'il la prend en flagrant délit , il peut se venger sur elle et sur le séducteur; dans ce cas, il est absout de toute peine corporelle , mais il doit payer une amende. S'il ne les tue pas l'un et l'autre , on le déclare infâme ; en outre il est condamné à payer l'amende. Un certain respect entoure cependant les épouses...

Bibliographic information