Tarikh-i Asham: récit de l'expédition de Mir-Djumlah au pays d'Assam

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 304 - _,/ *-" « situé sur le rivage de la mer, » comme celui de roudbar signifie proprement tjlu« viatile, situé sur le bord d'un fleuve. » Ce nom deriabar, ainsi que nous aurons occasion de le voir, est donné, en général, à toutes les contrées que baigne l'océan Indien; mais, dans un sens plus restreint, et lorsqu'il s'agit de la Perse, il désigne cette lisière de terrain qui se prolonge dans le voisinage d'Hormuz , en partie sur le bord du golfe Persique , en partie sur le rivage de l'Océan,...
Page 286 - Ce bout a de chaque côté une petite rainure, ou bien les barbes en sont un peu recourbées en dehors pour pouvoir retenir le poison dans lequel on a, dit-on, quelquefois la barbare précaution de les tremper.
Page 285 - ... montagnes escarpées, donnent tant de force à leurs muscles, qu'il est impossible aux autres chevaux de les suivre. La vigueur et la vivacité de leurs...
Page 322 - THE NEW YORK PUBLIC LIBRARY REFERENCE DEPARTMENT ThU book
Page 122 - ... servir de sa main. Celui-ci, éperonnant les flancs de son cheval, le pousse contre Kétréhon avec une telle violence qu'il ne lui laissa pas le temps de faire dix pas devant lui. Quand il l'eut atteint : « Chien enragé, lui cria t-il, tu t'es attaché à ta chaîne, » et, levant la main droite sur lui , il lui asséna un coup d'épée sur l'épaule gauche, le fendit jusqu'à la ceinture, sépara en deux le corps du cheval avec la tête, et...
Page 5 - C'était pour lui le prix du salut; fermant les yeux, il avala comme une seule bouchée la lettre, cause de ses maux, dans un accès de tristesse et d'angoisse. Cela fait, il put vivre en paix et à son aise dans la prison.
Page 284 - Cet animal paroît aimer le plus grand froid , et on le trouve toujours dans les endroits peu éloignés de la neige. Deux dents longues...
Page xxv - Buchanan, on doit conclure qu'il existe des annales du pays d'Âssâm : il est à craindre (ou à espérer, selon le point de vue auquel on se place) que ces annales ne soient écrites sous la forme âepouranas.
Page 142 - ... soit du côté de la montagne, soit du côté de la plaine, avait la tête coupée par les brigands ; on n'en entendait plus parler.

Bibliographic information