Théorie de l'homme: intellectuel et moral, Band 1

Cover
Mallet-Bachelier, 1857
0 Rezensionen
Rezensionen werden nicht überprüft, Google sucht jedoch gezielt nach gefälschten Inhalten und entfernt diese
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 232 - Nous avons beau enfler nos conceptions au delà des espaces imaginables, nous n'enfantons que des atomes, au prix de la réalité des choses. C'est une sphère infinie dont le centre est partout, la circonférence nulle part.
Seite 235 - ... d'univers, dont chacun a son firmament, ses planètes, sa terre, en la même proportion que le monde visible, dans cette terre des animaux, et enfin des cirons dans lesquels il retrouvera ce que les premiers ont donné...
Seite 231 - Qu'il considère cette éclatante lumière, mise comme une lampe éternelle pour éclairer l'univers, que la terre lui 97 paraisse comme un point au prix du vaste tour que cet astre décrit et qu'il s'étonne de ce que ce vaste tour lui-même n'est qu'une pointe très délicate à l'égard de celui que les astres qui roulent dans le firmament embrassent.
Seite 37 - Lorsque du Créateur la parole féconde Dans une heure fatale eut enfanté le monde Des germes du chaos , De son œuvre imparfaite il détourna sa face , Et d'un pied dédaigneux le lançant dans l'espace, Rentra dans son repos. Va...
Seite 200 - L'art de raisonner ne se réduit à une langue bien faite, que parce que l'ordre dans nos idées, n'est lui-même que la subordination qui est entre les noms donnés aux genres et aux espèces; et, puisque nous n'avons de nouvelles idées que parce que nous formons de nouvelles classes , il est évident que nous ne déterminerons les idées qu'autant que nous déterminerons les classes mêmes. Alors nous raisonnerons bien, parce que l'analogie nous conduira dans nos jugemens comme dans l'intelligence...
Seite 48 - Spiritus intus alit: totamque infusa per artus ' Mens agitât molem, et magno se corpore miscet 'Inde hominum pecudumque genus vitaeque volantum 'Et quae marmóreo fert monstra sub aequore pontus.
Seite 231 - ... vaste tour que cet astre décrit, et qu'il s'étonne de ce que ce vaste tour lui-même n'est qu'une pointe très délicate à l'égard de celui que les astres qui roulent dans le firmament embrassent. Mais si notre vue s'arrête là, que l'imagination passe outre: elle se lassera plutôt de concevoir que la nature de fournir.
Seite 235 - Qu'il y voie une infinité d'univers, dont chacun a son firmament, ses planètes, sa terre, en la même proportion que le monde visible...
Seite 234 - Qu'un ciron lui offre dans la petitesse de son corps des parties incomparablement plus petites, des jambes avec des jointures, des veines dans ces jambes, du sang dans ces veines, des humeurs dans ce sang, des gouttes dans ces humeurs, des...
Seite 336 - Pensée; mais peut-être ne serons-nous jamais capables de connaître si un être purement matériel pense ou non, par la raison qu'il nous est impossible de découvrir par la contemplation de nos propres idées, sans Révélation, si Dieu n'a point donné à quelques amas de matière disposés comme il le trouve à propos, la puissance d'apercevoir et de penser; ou s'il a joint et uni à la Matière ainsi disposée une substance immatérielle qui pense.

Bibliografische Informationen