Traité élémentaire de physique

Front Cover
Méquignon-Marvis, 1827 - Physics - 854 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 643 - On mène ensuite par ce centre un plan perpendiculaire à la direction commune des deux rayons. Les moitiés du grand et du petit axe de la section elliptique faite par ce plan dans la surface représentent les deux vitesses de propagation , si l'on adopte le système des ondes, et l'unité divisée par ces mêmes vitesses dans le système de l'émission.
Page 675 - Arago a fait une expérience importante qui fournit le moyen de mesurer les plus légères différences de pouvoir réfringent des corps avec une précision presque indéfinie. « Nous avons vu que les franges produites par deux fentes très-fines étaient toujours placées d'une manière symétrique relativement au plan mené par le point lumineux et le milieu de l'intervalle compris entre les deux fentes , tant que les deux pinceaux de lumière qui interfèrent ont traversé le même milieu, l'air,...
Page 524 - ... et fortement irrité. Si, par hasard, on reçoit un coup avant que le poisson soit blessé , ou fatigué par une longue poursuite, la douleur et l'engourdissement sont si violens , qu'il est impossible de prononcer sur la nature du sentiment qu'on éprouve. Je ne me souviens pas d'avoir jamais reçu, par la décharge d'une grande bouteille de Leyde, une commotion plus effrayante que celle que j'ai ressentie en plaçant imprudemment les deux pieds sur un Gymnote que l'on venoit de retirer de l'eau.
Page 492 - ... dans ce conducteur conformément aux définitions précédentes, s'attirent quand le pôle austral est à gauche du courant qui agit sur lui, c'est-à-dire, quand la position est celle que le conducteur et l'aimant tendent à prendre en vertu de leur action mutuelle, et se repoussent quand le pôle austral...
Page 43 - Q'"h=2*RP'" , etc. dont la somme donne de nouveau l'expression (R11)- Ainsi ^ en général , dans l'équilibre de la vis , la puissance est à la résistance , comme le pas de la vis est à la circonférence que la puissance tend à décrire.
Page 373 - Si plusieurs corps conducteurs électrisés, sont mis en présence les uns des autres, et qu'ils parviennent à un étal électrique permanent, il faudra, dans cet état, que la résultante des actions des couches électriques qui les recouvrent sur un point quelconque pris dans l'intérieur...
Page 427 - J'appellerai le premier tension électrique, le second courant électrique. Le premier s'observe lorsque les deux corps entre lesquels l'action électromotrice a lieu sont séparés...
Page 817 - Les exemples précédens suffisent pour montrer que dans le développement de la chaleur animale, la respiration produit chez les carnivores une portion moins considérable de la chaleur animale totale que chez les frugivores , et qu'il en est de même des oiseaux comparés aux mammifères. On peut admettre maintenant comme vérités incontestables: i°. Qu...
Page 491 - ... qu'il ya quelque interruption dans le circuit, l'aiguille aimantée reste dans sa situation ordinaire; mais elle s'écarte de cette situation dès que le courant s'établit, d'autant plus que l'énergie en est plus grande, et elle en fait connaître la direction d'après ce fait général, que si l'on se place par la pensée dans la direction du courant, de manière qu'il soit dirigé des pieds à la tête de l'observateur et que celui-ci ait la face tournée vers l'aiguille, c'est constamment...
Page 323 - ... conducteurs , auxquelles pourtant elles ne sont unies par aucun lien d'affinité. Considérons , par exemple , de cette manière les phénomènes que présente un pendule électrique dévié de la verticale par l'action d'un tube électrisé. Pour fixer les idées , concevons ce pendule formé par une petite boule de moelle de sureau suspendue à un fil de soie CS, fig.

Bibliographic information