Un nouveau paradigme: Pour comprendre le monde d'aujourd'hui

Front Cover
Fayard, Jan 12, 2005 - Literary Criticism - 376 pages
0 Reviews
Dans les premiers siècles de sa modernisation, l’Occident a décrit et pensé la réalité sociale en termes politiques : le désordre et l’ordre, le roi et la nation, le peuple et la révolution. Puis, avec la Révolution industrielle, le capitalisme s’est émancipé du pouvoir politique. Nous avons alors pensé et agi au nom d’un nouveau paradigme, économique et social celui-ci, et parlé classes, richesses, inégalités et redistribution.

Aujourd’hui, à l’heure de l’économie globale et de l’individualisme triomphant, la mondialisation a fait voler en éclats ces anciens modèles de sociétés. Chacun de nous, pris dans la production et la culture de masse, s’efforce de leur échapper et de se construire comme le sujet de sa propre vie. Le nouveau paradigme dans lequel nous rendons compte de ces préoccupations nouvelles est culturel. En témoignent les grandes interrogations de notre époque : quelle place faut-il faire aux minorités ? La sexualité doit-elle être placée au centre de tout ? Assistons-nous au retour des religions ?

Les anciens paradigmes étaient tournés vers la conquête du monde, avec le nouveau, c’est de nous qu’il s’agit. Et tandis que nous prenons acte de la décomposition d’un monde qui était dirigé par les hommes, nous entrons dans une société de femmes.

Comme toujours chez Alain Touraine, le souci de donner forme théorique à nos pratiques sociales est fécondé par la vie telle qu’elle est vécue, et tout ce qui est pensé ici renvoie à l’expérience la plus quotidienne de l’univers globalisé dans lequel nous évoluons désormais.

Un grand livre de référence.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2005)

Né en 1925, Alain Touraine, ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé d’histoire et docteur ès lettres, est directeur d'études à l’EHESS où il a créé le Centre d’étude des mouvements sociaux, puis le Centre d’analyse et d’intervention sociologiques dont il est resté membre. Alain Touraine a reçu des doctorats Honoris Causa d’une vingtaine d’universités et il est membre de nombreuses académies étrangères. Sa production intellectuelle peut-être divisée en trois périodes : la première est consacrée au travail et aux mouvements ouvriers et se termine avec ses deux thèses de doctorat : La Conscience ouvrière et Sociologie de l’action. Après mai 68, il étend son travail à tout le domaine des mouvements sociaux et élabore une méthode pour les étudier : l’intervention sociologique, qu’il applique à plusieurs cas et en particulier au mouvement « Solidarnosc » (Pologne).
Le déclin de ce qu’il avait appelé les nouveaux mouvements sociaux l’amène à chercher un fondement plus général pour la compréhension des conduites sociales et des mouvements sociaux. Il le trouve dans la notion de sujet qui avait été si violemment rejetée au cours des dernières décennies. Il donne, à partir de son livre Critique de la modernité, une importance de plus en plus centrale à ce concept. A partir de 2000, ses livres peuvent être considérés comme une exploration en profondeur de la notion de sujet.
Parallèlement, depuis 1956, Alain Touraine a consacré une partie de son temps à l’étude de l’Amérique latine. Le résultat principal de ses études est le livre La parole et le sang, en 1988, qui propose une analyse générale, politique et sociale du continent sur un demi-siècle. Il a participé à de nombreux débats politiques et publié des livres qui combinent la connaissance sociologique avec l’analyse de l’actualité politique. Alain Touraine est l’auteur de nombreux ouvrages, notamment : Sociologie de l’action (Seuil, 1965) ; Le Mouvement de Mai ou le communisme utopique (Seuil, l968) ; La Société post-industrielle (Denoël, 1969) ; Production de la Société (Seuil, l973) ; Lettre à une étudiante (Seuil, 1974) ; Solidarité : analyse d'un mouvement social, Pologne 1980-1981 (Fayard, 1982) ; Le Mouvement ouvrier (Fayard, 1984) ; Le Retour de l’acteur (Fayard, 1984) ; Critique de la modernité (Fayard, 1992) ; Qu’est-ce que la démocratie ? (Fayard, 1994) ; Pourrons-nous vivre ensemble ? Égaux et différents (Fayard, 1997) ; Comment sortir du libéralisme ? (Fayard, 1999) ; La Recherche de soi : Dialogue sur le sujet, avec Farhad Khosrokhavar (Fayard, 2000) ; Un nouveau paradigme. Pour comprendre le monde d’ aujourd'hui (Fayard, 2005) ; Le Monde des femmes (Fayard, 2006) ; Penser autrement (Fayard, 2007).

Bibliographic information