Une bible pour deux mémoires. Archéologues israéliens et palestiniens

Front Cover
Stock, Mar 22, 2006 - Literary Criticism - 252 pages
0 Reviews
Pour les Israéliens comme pour les Palestiniens, l’archéologie est un enjeu de mémoire nationale. La Bible a-t-elle dit vrai ? David et Salomon ont-ils été les rois qu’elle prétend ? Les Hébreux ont-ils en effet été des exilés de l’Égypte qui ont ensuite colonisé le pays de Canaan ? Quels arguments les fouilles menées à Jérusalem donnent-elles aux uns et aux autres ? Et d’ailleurs, Jérusalem était-elle une petite bourgade ou un grand centre ? L’archéologie biblique est un sujet brûlant, qui divise non seulement les Israéliens et les Palestiniens, mais les Israéliens entre eux, sur la question de savoir jusqu’à quel point il faut considérer la Bible comme un document fiable. Jean-François Mondot a décidé de donner la parole aux intéressés des deux bords, en leur demandant de raconter à la fois leur parcours et d’évoquer les problèmes nationaux, politiques, religieux que posent leurs découvertes et celles de leurs collègues. C’est donc une série de six portraits, quatre Israéliens et deux Palestiniens, résultant de longs interviews avec les uns et les autres, que brosse ce livre. L’archéologie au quotidien, dans des pays où rien n’est neutre, surtout pas le rapport au passé.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2006)

Jean-François Mondot est normalien, ancien professeur d’histoire-géographie, rédacteur permanent aux Cahiers de Science et Vie.
Il a publié en 2000 Journal d’un prof de banlieue et, en 2002, Petite chronique d’un grand ministère, une année rue de Grenelle. Il est également l’auteur, chez Stock, d’ Une Bible pour deux mémoires, paru en 2006.

Photo : David Balicki 2008

Bibliographic information