Vaderlandsche letteroefeningen, Part 1

Front Cover
p. Ellerman, 1875 - Books
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 573 - Der du von dem Himmel bist, Alles Leid und Schmerzen stillest, Den, der doppelt elend ist, Doppelt mit Erquickung füllest, Ach, ich bin des Treibens müde! Was soll all der Schmerz und Lust? Süßer Friede, Komm, ach komm in meine Brust!
Page 357 - Voici: je mets aujourd'hui mon âme entre vos mains. Je vous prie, prenez-y garde, car là où vous me faites entrer, je n'en sortirai que par la mort; et de cela je le vous jure et proteste.
Page 333 - Schomberg, lui dit-il, je vous ai offensé. Cette journée peut être la dernière de ma vie : je ne veux point emporter l'honneur d'un gentilhomme ; je sais votre valeur et votre mérite : je vous prie de me pardonner, et embrassez-moi.
Page 355 - ... car vous ne sortirez de telles affaires que par multiplicité de prises de villes, quantité de combats, signalées victoires et grande effusion de sang...
Page 335 - Monsieur mon ami, je vois bien que tout ce que tu fais ne te servira de rien à la fin, si tu ne te fais catholique. Il faut que tu voises à...
Page 41 - SaintCosme, faisoit l'office de sergent, et les rangeoit, tantôt les arrêtant pour chanter des hymnes, et tantôt les faisant marcher; quelquefois il les faisoit tirer de leurs mousquets. Tout le monde...
Page 233 - Qu'il plust audit sieur duc mander au conseil general de l'union de reprendre leurs seances et y continuer, comme chose necessaire pour la continuation de l'union des catholiques , estant le seul et unique corps souverain de tout leur party, et sous l'authorité duquel il avoit esté fondé, en attendant l'assemblée des trois estats du...
Page 248 - ... voulu nommer le conseil des Seize, de faire plus aucunes assemblées pour deliberer ou traicter d'affaire quelconque, à peine de la vie et de rasement de maisons èsquelles se trouveront lesdites assemblées avoir esté faictes...
Page 358 - fust demeuré en sa Religion que la• changer comme « il a fait : car, en matière de conscience, il ya un Dieu 10 « là-haut qui nous juge; le respect duquel seul doit for« cer les consciences des Rois, non le respect des Roiau«• mes et Couronnes, et les forces des hommes.
Page 41 - Le légat y accourut aussi , et approuva par sa présence une montre si extraordinaire et en même temps si risible ; mais il arriva qu'un de ces nouveaux soldats, qui ne...

Bibliographic information