Vanina vanini

Front Cover
Larousse, Feb 22, 2012 - Fiction - 112 pages
0 Reviews
Dans un palais à Rome, l’impétueuse princesse Vanina Vanini tombe sous le charme de Missirilli, un jeune carbonaro qui lutte pour la liberté de l'Italie, et use habilement de son pouvoir de persuasion pour le sauver et le garder près de son cœur.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2012)

1783 - 1842. Officier de dragons, puis intendant militaire pendant les guerres de la Révolution et de l'Empire, il découvre l'Italie, qui marque profondément sa sensibilité. À la chute de l'Empire, il va vivre à Milan et écrit des opuscules sur la musique et la peinture ainsi qu'un récit de voyage, Rome, Naples et Florence (1817 - 1826), qu'il signe du nom de « Stendhal ». Il publie ensuite De l'amour (1822) et un essai sur le romantisme, où il défend la tragédie en prose et prône l'abandon des règles classiques (Racine et Shakespeare, 1823 - 1825). Méconnu, il fait paraître Armance (1827), le Rouge et le Noir (1830), puis il retourne en Italie comme consul à Civitavecchia, persuadé que son oeuvre ne peut être immédiatement comprise. Pendant un congé à Paris, il publie les Mémoires d'un touriste (1838), la Chartreuse de Parme (1839) et les Chroniques italiennes (1839). Son oeuvre posthume l'a définitivement consacré (Lamiel, 1889 ; Vie de Henry Brulard, 1890 ; Lucien Leuwen, 1894). Son style nerveux anime dans une action rapide des héros lyriques (Julien Sorel) qui dissimulent une grande sensibilité sous un apparent cynisme.

Bibliographic information