Verb Drill: A Thorough Course in the French Verbs by Constant Practice in Conversation : Followed by the Rules on the Use of Mood and Tenses : with Exercises

Front Cover
M.D. Berlitz, 1893 - French language - 141 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 106 - les accidents grammaticaux des verbes dont ils tiennent lieu. C'est ainsi, d'ailleurs, que les auteurs classiques emploient ces deux participes : " Vous n'avez pas oublié les soins que vous m'avez coûtés depuis votre enfance. (FÉNELON). " Que de soins m'eût coûtés cette tête charmante! " (RACINE.) " Si vous saviez toutes les salutations que mon habit m'a values.
Page 93 - a fallu qu'il se soit donné bien des peines. — Je n'ai jamais trouvé personne qui m'ait assez aimé pour vouloir me déplaire en me disant la vérité," etc. La deuxième règle que nous venons d'indiquer ci-dessus n'est rien moins qu'observée ; on emploie le moins souvent possible l'imparfait et le plus-que-parfait du subjonctif, dont les terminaisons en asse, assiez, use,
Page 142 - Each number contains one long piece or a number of short ones. The "Edition Berlitz" is a collection of the most interesting modem French Novelettes, Monologues, Comedies, etc., which hâve been carefully selected and expurgated for the use of Schools and for choice home reading. The Comedies are easily played by amateurs, and
Page 89 - plus grand, mais au régime des corps qui le suit. De même dans cette phrase de Le Sage : " Une des premières personnes que je rencontrai dans les rues de Grenade fut le seigneur don Fernand." Le relatif que se rapporte au mot personnes et non pas à premières. OBSERVATIONS GÉNÉRALES,
Page 143 - (a study). F. Sarcey. No. i. Scènes de la Vie de Théâtre (humorous). A. Dreyfus. No. 2. Le Guillotiné par Persuasion (humorous). Henri Chavette. No. 2. Gordon Pacha (historical). Reinach. No. 3. Les Pièces sifflées (a study). Albert Laurent. No. 5. Une scène à l'Hôtel Drouot (realistic). No. 10. POETRY, in Séries
Page 91 - etc. REMARQUE. — On emploie ainsi, dans ce cas, l'imparfait du subjonctif (les verbes désirer, souhaiter, etc., au conditionnel, étant sous-entendus). Ex.: "Plût à Dieu que le sacrifice de ma vie pût sauver la sienne ! = je voudrais qu'il plût à Dieu, etc.
Page 98 - avec l'auxiliaire être. (a) Le participe passé employé sans auxiliaire s'accorde, comme un adjectif, en genre et en nombre avec le substantif ou le pronom auquel il se rapporte : Ex. : ' ' Un homme blessé ; une femme blessée. — Des livres déchirés ; des robes déchirées.
Page 89 - peut douter— qui a été vue ou comptée. Ex.: "Son nom est la seule chose qu'il m'a dite. — Washington est le premier président que les Etats-Unis ont eu. — Les Français furent les seuls qui réussirent dans ce genre d'éloquence (VOLTAIRE). — Voilà, sans doute, la moindre de vos qualités; mais, madame, c'est la seule dont j'ai pu parler avec quelque connaissance (RACINE). REMARQUE B.
Page 108 - Le participe fait suivi d'un infinitif est toujours invariable, parce que ce participe et l'infinitif qui suit présentent un sens indivisible, et ne forment, pour ainsi dire, qu'un seul verbe; de sorte que le régime direct n'appartient ni à fait ni à l'infinitif, mais aux deux verbes réunis.
Page 92 - du subjonctif au Heu du présent, et le plus-que-parfait au lieu du passé, quand la phrase subordonnée a, dans sa dépendance, quelque expression conditionnelle. Dans ce cas l'imparfait du subjonctif équivaut au conditionnel présent, et le plus-que-parfait au conditionnel passé* Ex.: Présent ( Je ne crois pas que vous fissiez votre devoir ou

Bibliographic information