Vingt-quatre heures de la vie d’une femme

Front Cover
Flammarion - Fiction - 131 pages
0 Reviews
Côte d’Azur, années 1900 : la fuite d’une mère de famille avec un séducteur rencontré la veille jette le trouble parmi les résidents d’une pension cossue. Tandis que tous condamnent l’épouse infidèle, un homme prend sa défense, suscitant l’intérêt d’une Anglaise distinguée. Elle lui raconte alors les vingt-quatre heures qui ont failli faire basculer sa vie, vers 1880, à Monte- Carlo : le spectacle d’un jeune Polonais dévoré par le démon du jeu lui avait inspiré une passion charnelle fulgurante... Dans cette célèbre nouvelle mêlant réalisme balzacien, démonisme russe et théorie freudienne, Stefan Zweig explore les origines de la passion et met au jour la puissance subversive du désir physique féminin. Illustration : Virginie Berthemet © Flammarion

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2013)

Diane Meur, ancienne élève de l’École normale supérieure, a notamment traduit des textes de Paul Nizon, Robert Musil, Heinrich Heine, ou encore Erich Auerbach. Elle a obtenu en 2010 le prix Halpérine-Kaminsky pour l’ensemble de son œuvre de traduction. On lui doit, dans la GF, les éditions de la Lettre d’une inconnue, de Vingt-quatre heures de la vie d’une femme, d’Amok et du Joueur d’échecs de Zweig. Elle est par ailleurs l’auteur, chez Sabine Wespieser, de plusieurs romans : La Vie de Mardochée de Löwenfels écrite par lui-même (2002), Raptus (2004), Les Vivants et les ombres (2007) et Les Villes de la plaine (2011).

Bibliographic information