Vocabulaire du Berry et de quelques cantons voisins

Front Cover
Roret, 1842 - French language - 122 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 18 - En vain chercherait-il dans le rayon de plusieurs lieues une maison d'ardoises ou de moellons. A peine une mince fumée bleue, venant à trembloter derrière le feuillage, lui annoncerait le voisinage d'un toit de chaume ; et s'il apercevait derrière les noyers de la colline la flèche d'une petite église, au bout de quelques pas il découvrirait...
Page 90 - Alors qu'on parlera de César et de Rome, Qu'on se souvienne aussi qu'il a été un homme , Un Brute , le vengeur de toute cruauté , Qui aurait d'un seul coup gagné la liberté. Quand on dira, César fut maître de l'empire, Qu'on sache quand et quand Brute le sut occire.
Page xiv - Pourvu qu'à la cuisine elle ne manque pas ? J'aime bien mieux, pour moi, qu'en épluchant ses herbes, Elle accommode mal les noms avec les verbes, Et redise cent fois un bas ou méchant mot, Que de brûler ma viande ou saler trop mon pot.
Page 66 - Ils ne trouvèrent âme vivante et le feu tout mort, et les landiers froids comme ceux d'une confrairie. Ainsy Messieurs se...
Page 90 - Combien trouve-je plus naturel et plus vray-semblable que deux hommes mentent, que je ne fay qu'un homme en douze heures passe, quand et les vents, d'orient en occident? Combien plus naturel que nostre...
Page v - Ce style figuré dont on fait vanité Sort du bon caractère et de la vérité ; Ce n'est que jeu de mots, qu'affectation pure, Et ce n'est point ainsi que parle la nature. Le méchant goût du siècle en cela me fait peur : Nos pères, tout grossiers...
Page 106 - Rien ne saurait exprimer la fraîcheur et la grâce de ces petites allées sinueuses qui s'en vont serpentant avec caprice sous leurs perpétuels berceaux de feuillage, découvrant à chaque détour une nouvelle profondeur toujours plus mystérieuse et plus verte. Quand le soleil de midi...
Page 26 - CHANTEPLEURE, sorte d'entonnoir (d'où, it. et esp. cantimplora), vient des mots chanter et pleurer , le chant étant représenté par le bruit que fait l'eau de la chantepleure en sortant par ses petits trous et les pleurs...
Page 4 - C'est tour de vieille guerre, et vos cavernes creuses Ne vous sauveront pas, je vous en avertis ; Vous viendrez toutes au logis. Il prophétisait vrai : notre maître Mitis Pour la seconde fois les trompe et les affine, Blanchit sa robe et s'enfarine, Et de la sorte déguisé, Se niche et se blottit dans une huche ouverte. Ce fut à lui bien avisé : La gent trotte-menu s'en vient chercher sa perte.
Page 61 - Celtique hosen , ou de l'Islandais hosa. — Voyez HOUSIAUS. = HEUTER. Remuer et butter la terre. HEVENTELLE. Écluse. HIERE. Lierre. Ce mot est un de ceux qui montrent le mieux comment la véritable langue s'est quelquefois conservée dans les provinces , en même temps qu'elle se corrompait dans la capitale et chez les écrivains.

Bibliographic information