Voyage du jeune Anacharsis en Grèce, Volume 5

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 521 - Il passa ensuite dans une petite pièce pour se baigner : Criton le suivit. Ses autres amis s'entretinrent des discours qu'ils venaient d'entendre , et de l'état où sa mort allait les réduire ; ils se regardaient déjà comme des orphelins privés du meilleur des pères , et pleuraient moins sur lui que sur euxmêmes. On lui présenta ses trois enfants; deux étaient encore dans un âge fort tendre. Il donna quelques ordres aux femmes qui les avaient amenés, et , après les avoir renvoyés ,...
Page 506 - Je comparois , dit-il à ses juges, devant ce tribunal pour la première fois de ma vie, quoiqu'àgé de plus de 70 ans. Ici. le style, les formes, tout est nouveau pour moi. Je vais parler une langue étrangère; et l'unique grâce que je vous demande, c'est d'être plutôt attentifs à mes raisons qu'à mes paroles.
Page 523 - J'avais écarté ces femmes pour n'être pas témoin de pareilles faiblesses : rappelez votre courage ; j'ai toujours ouï dire que la mort devait être accompagnée de bons augures.
Page 414 - Lacédémoniens, qui seront vaincus; car la Sagesse doit triompher de la Valeur. « Voyez en même temps se précipiter sur la terre ce couple de Génies, l'un bon, l'autre mauvais. Ils doivent s'emparer d'un enfant qui vient de naître ; ils l'accompagneront jusqu'au tombeau. Dans ce premier moment, ils chercheront à l'envi à le douer de tous les avantages ou de toutes les difformités du cœur et de...
Page 316 - J'en rapporterai quelques-unes , pour achever de montrer sous quel point de vue on envisageoit autrefois la législation. Tous les citoyens, dit Zaleucus, doivent être persuadés de l'existence des dieux. L'ordre et la beauté de l'univers les convaincront aisément qu'il n'est pas l'effet du hasard , ni l'ouvrage de la main des hommes. Il faut adorer les dieux., parce qu'ils sont les auteurs des vrais tiens.
Page 413 - La Gloire était poursuivie par l'Envie , qui se déchirait elle-même les flancs ; la Vérité , par l'Imposture , qui changeait à chaque instant de masque ; chaque vertu , par plusieurs vices , qui portaient des filets ou des poignards, La Fortune parut tout à coup ; je la félicitai des dons qu'elle distribuait aux mortels. Je ne donne point , me dit-elle d'un ton sévère , mais je prête à grosse usure. En proférant ces paroles , elle trempait les fleurs et les fruits qu'elle tenait d'une...
Page 26 - Euthymène , que des pratiques connues et familières aux peuples policés. Et qui n'excitent pas assez leur admiration, repris-je aussitôt. Que de temps, que de réflexions n'at-il pas fallu pour épier et connaître les besoins, les écarts et les ressources de la nature ; pour la rendre docile, et varier ou corriger ses productions ! Je fus surpris à mon arrivée en Grèce de voir fumer et émonder les arbres 6 ; mais ma surprise fut extrême lorsque je vis des fruits dont on avait trouvé le...
Page 411 - Bientôt une femme de taille gigantesque étendit ses crêpes noirs sous la voûte des cieux; et, étant descendue lentement sur la terre, elle donna ses ordres au cortège dont elle était accompagnée. Nous nous glissâmes dans plusieurs maisons; le Sommeil et ses ministres y répandaient des pavots à pleines mains ; et, tandis que le Silence et la Paix s'asseyaient doucement auprès de l'homme vertueux, les Remords et les Spectres effrayans secouaient avec violence le lit du scélérat.
Page 30 - Quelquefois je me fais des illusions pour accroître mes jouissances. 11 me semble alors que la terre porte son attention jusqu'à la délicatesse, et que les fruits sont annoncés par les fleurs , comme parmi nous les bienfaits doivent l'être par les grâces. « Une émulation sans rivalité forme les liens qui m'unissent avec mes voisins.
Page 522 - Criton donna des ordres, et quand ils furent ^exécutés un domestique apporta la coupe fatale. Socrate ayant demandé ce qu'il avait à faire . « Vous promener après avoir pris la potion, répondit cet homme, et vous coucher sur le dos quand vos jambes commenceront à s'appesantir.

Bibliographic information