Voyage littéraire de la Grèce ou lettres sur les Grecs, anciens et modernes, avec un parallele de leurs mœurs

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page i - RM DAWKINS' COLLECTION OF BOOKS OF USE TO THE HOLDER OF THE BYWATER AND SOTHEBY CHAIR OF BYZANTINE AND MODERN GREEK IN THE UNIVERSITY OF OXFORD 1.7170) vr . V • Vf...
Page 43 - Traîne , exempt de péril , une éternelle enfance ; Indigne également de vivre & de mourir , On l'abandonne aux mains qui daignent le nourrir^ L'autre , trop redoutable , & trop digne d'envie t Voit fans cefle Amurat armé contre fa vie.
Page 133 - Fit pour toucher quelque inhumaine',. L'un de nous deux un jour au frais, Affis près de cette fontaine , Le cœur percé de mille traits , ; D'une main qu'il portoit à peine',. Grava ces Vers fur un cyprès...
Page 256 - C'est là que ton berceau, que ton premier séjour, De ta présence encor me rappelle les charmes. De mon deuil éternel reçois ici les larmes. Que je rends grace au ciel , qui , sage en ses faveurs, M'a laissé pour tout bien et ton sang et tes mœurs! Mon cœur formé du tien, plein de ta chère image, S'arrête avec transport sur ce doux paysage. J'y vois par-tout empreint le doigt de la vertu Qui toucha ton berceau par tant de vents battu.
Page 256 - Heurs ! ô fertiles ruisseaux ! Fontaine où vont le soir s'abreuver les troupeaux , Salut! je vous vois donc, innocente prairie, De mes simples aïeux vénérable patrie. O mon père ! c'est là que tu reçus le jour : C'est là , que ton berceau , que ton premier séjour De ta présence encor me rappelle les charmes. De mon deuil éternel reçois ici les larmes. Que je rends...
Page 303 - René du ) ^ lieutenant-général des armées navales de France , commandeur de l'ordre royal & militaire de StLouis, Se l'un des plus grands hommes de mer de fon fiecle » naquit à Saint-Malo, le ю Juin1673.
Page 58 - Viiir aux Sultans fait toujours quelque ombrage ', A peine ils l'ont choifi , qu'ils craignent leur ouvrage. Sa dépouille eft un bien qu'ils veulent recueillir , Et jamais leurs chagrins ne nous laiflent vieillir.
Page 9 - L'histoire des Turcs ne peut être connue que par celle de leurs ennemis. Ces relations peuvent être suspectes . mais elles n'ont pas un caractère de fausseté comme les annales turques. Les Turcs - si on veut les en croire , ont été des conquérans invincibles.
Page 48 - Elle donne le bal , elle dicîe des loix , De fes braves foldats dirige les exploits , Par les mains des beaux arts enrichit fon empire , Travaille jour & nuit , & daigne encor m'écrire ; Tandis que Mouftapha caché dans fon palais , Bâille , n'a rien à faire , & ne m'écrit jamais.
Page 246 - Il n'eût donc jamais fallu for tir de leur hiftoire fabuleufe ; & dans ce cercle le génie tragique fe fût trouvé trop à l'étroit. Il eft bien vrai que dans tous les temps & chez tous les peuples du monde , on femble...

Bibliographic information