W. Bouguereau

Front Cover
A. Lahure, 1900 - 167 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 56 - Bouguereau a dépensé sur cette toile une somme de travail, de savoir, de goût, de talent même. Nous n'avons pas beaucoup de peintres assez habiles pour faire aussi bien dans cette dimension; l'œuvre contentera beaucoup de monde et ne choquera personne : si l'on me permettait d'en couper un mètre carré à mon choix, je ne saurais à quel morceau donner la préférence, car tous se valent, et je me retirerais probablement sans rien prendre. L'Assomption de M. Bonnat indique un tempérament vigoureux...
Page 95 - ... Gautier se range décidément du côté du classicisme qui visait plutôt au caractère statuaire, et pourtant statique, qu'à la représentation de ce qui est fugitif et appartient plus intimement au domaine pictural. Ainsi Gautier exprime son admiration devant Le Jour des Morts de Bouguereau (29) : « quel beau groupe à placer sur une tombe on ferait de ce tableau sculpté en marbre ! » (30). Gautier, en 1859, était à même déjuger le mouvement romantique qui avait vu depuis longtemps...
Page 8 - ... dignes d'un sérieux intérêt et ne voyait point surtout un avenir assuré pour l'héritier de son nom. Ici, bien obligé malgré moi d'entrer en scène, je tiens à rappeler une parole qui me fut adressée et qui n'a pas été prophétique heureusement. C'était, par hasard, dans la rue Neuve, à quelques pas du magasin déjà désigné, «Mon fils manifeste des goûts incontestables pour le » dessin; il voudrait entrer à l'École municipale et, à ce » sujet, quelles sont les démarches...
Page 91 - L'une d'elles prie avec un sérieux profond, et l'autre, alanguie et comme en extase dans sa ferveur, ne prononce plus de paroles, et laisse avec un soupir monter son âme vers le ciel.
Page 8 - ... magasin, comme on en voit encore dans la vieille, rue Rousselle, et griffonnant sur les marges de factures commerciales des croquis de paysages et des bonshommes. Le goût de ce jeune homme était indéniable, mais ce n'étaient alors que des essais informes, sur lesquels il eût été téméraire de fonder des espérances sérieuses. Le père du jeune commis, bon comme j'aime à me persuader tous les pères, sans vouloir contrarier les dispositions naturelles de son fils, n'entrevoyait pas,...
Page 53 - Quatre dessus de porte ou de glace répètent le sujet à l'état humain : des groupes de jeunes hommes et de jeunes femmes se livrent aux occupations que comportent le Printemps...
Page 24 - L'école de Paris, disait-il, est la règle, Rome est la liberté. Vos ailes ont poussé, essayez-les, lancez-vous hors du nid. Allez aussi loin et aussi haut que vos forces vous le permettent, mais pensez au règlement, ne l'oubliez jamais. Obéissez à ce fil léger que je liens en main et qui vous rappelle. Les conseils qu'il donnait à ses jeunes amis avaient le
Page 9 - il est bien entendu que /e ne veux pas en faire un peintre, » parce que cela ne mène à rien. » Ma réponse fut des plus simples, eu égard aux faits qui m'étaient bien connus, et peu de jours après le jeune apprenti négociant suivait les cours de l'École de Rordeaux...
Page 8 - ... dans un de ces comptoirs en bois, établis dans le fond du magasin, comme on en voit encore dans la vieille, rue Rousselle, et griffonnant sur les marges de factures commerciales des croquis de paysages et des bonshommes.
Page 114 - On naît artiste. L'artiste est un homme d'une nature spéciale, qui a un sens particulier, celui de voir la forme et la couleur, spontanément, d'ensemble, dans une parfaite harmonie. Si l'on est dépourvu de ce sens, on n'est pas un artiste, et l'on ne pourra jamais le devenir; on perdra son temps à l'espérer.

Bibliographic information