Wolter dla młodzie#;zy; czyli wybòr myśli i zdań ze wszystkich dziel tego sławnego autora, zdolnych aświecić umysl i ksztalcić serce

Front Cover
1809
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 398 - Sa passion pour la gloire, pour la guerre , et pour la vengeance, . l'empêcha d'être bon politique, qualité sans laquelle on n'a jamais vu de conquérant. Avant la bataille et après la victoire, il n'avait que de la modestie; après la défaite , que de la fermeté : dur pour les autres comme pour lui-même, comptant pour rien la peine et la vie de ses sujets , aussi bien que la sienne; homme unique plutôt que grand homme; admirable plutôt qu'à imiter.
Page 96 - Le public, amoureux des nouveautés, court après eux; il s'en dégoûte, et il en paraît d'autres qui font de nouveaux efforts pour plaire; ils s'éloignent de la nature encore plus que les premiers : le goût se perd; on...
Page 460 - Ah ! j'entends, madame; c'est le blason : c'est, à la vérité, une science fort profonde; mais elle n'est plus à la mode depuis qu'on a perdu l'habitude de faire peindre ses armes aux portières de son carrosse; c'était la chose du monde la plus utile dans un État bien policé. D'ailleurs, cette étude serait infinie : il n'y a point aujourd'hui de barbier qui n'ait ses armoiries ; et vous savez que tout ce qui devient commun est peu fêté.
Page 88 - ... c'est un discernement prompt, comme celui de la langue et du palais, et qui prévient1 comme lui la réflexion; il est, comme lui, sensible et voluptueux à l'égard du bon; il rejette, comme lui, le mauvais avec soulèvement; il est souvent, comme lui, incertain et égaré, ignorant même si ce qu'on lui présente doit lui plaire, et ayant quelquefois besoin, comme lui, d'habitude pour se former.
Page 270 - Sa cour était formée sur celle de France; on ne croyait presque pas avoir changé de lieu quand on passait de Versailles à Lunéville. A l'exemple de Louis XIV, il faisait fleurir les belles-lettres. Il a établi dans Lunéville une espèce d'université sans pédantisme, où la jeune noblesse d'Allemagne venait se former.
Page 396 - Suède, après avoir éprouvé ce que la prospérité a de plus grand, et ce que l'adversité a de plus cruel, sans avoir été amolli par l'une, ni ébranlé un moment par l'autre.
Page 470 - ... accompagné de rideaux de cuir, suivi de quatre charrettes énormes toutes chargées. Il y avait dans la chaise un jeune homme grossièrement vêtu; c'était un visage rond et frais qui respirait la douceur et la gaieté. Sa petite femme brune , et assez grossièrement agréable, était cahotée à côté de lui.
Page 118 - Quoi ! sire, on vous conseille de «monter sur mer, comme s'il n'y avait pas d'autre « moyeu de conserver votre royaume que de le quit«ter! Si vous n'étiez pas en France, il faudrait percer « au travers de tous les hasards et de tous les obsta« cles pour y venir : et maintenant que vous y êtes , « on voudrait que vous en sortissiez ! et vos. amis se...
Page 392 - Les Turcs, qui cependant entouraient cette maison tout embrasée, voyaient avec une admiration mêlée d'épouvante que les Suédois n'en sortaient point; mais leur étonnement fut encore plus grand lorsqu'ils virent ouvrir les portes, et le roi et les siens fondre sur eux en désespérés. Charles et ses principaux officiers étaient armés d'épées et de pistolets. Chacun tira deux coups à la fois, à l'instant que la porte s'ouvrit; et, dans le même clin...
Page 120 - Lorraine lui aurait fait perdre terre ; encore moins qu'on la vît mendier à la porte d'un prince étranger. Non, non, sire, il n'ya ni couronne ni honneur pour vous au delà de la mer : si vous allez au-devant du secours d'Angleterre, il reculera ; si vous vous présentez au port de la Rochelle en homme qui se sauve, vous n'y trouverez que des reproches et du mépris. Je ne puis croire que vous deviez plutôt fier votre personne à l'inconstance des flots et à...

Bibliographic information