Ypriana: Origines

Front Cover
A. de Zuttere, 1880 - Ieper (Belgium)
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 38 - Le sujet est aride, nous ne saurions nous le dissimuler. Comme le disait fort bien un bel esprit du siècle dernier, les mots sont comme les cloches auxquelles on fait dire tout ce que l'on veut. L'étymologie, prétendait Voltaire, est une science où les voyelles ne sont rien et les consonnes fort peu de chose ; mais à plus de cent ans de distance, un des plus grands esprits que notre siècle ait enfantés, Littré, disait à son tour « que l'étymologie est la racine par laquelle les langues...
Page 333 - ... par le jugement des eschevins [des autres quatres boines vile de Flandres, cest a savoir Gand, Bruges, Lille et Douway, et se il sont convencus, il 15 lamendront par le jugement des eschevins des quatre boines vile devant dites].
Page 121 - Wauters, Les libertés communales ... en Belgique, dans le Nord de la France el sur les bords du Rhin, lre partie, p.
Page 54 - Id.,I, p. 148. dements de toutes les relations sociales qui se sont développées par la suite et, en même temps que les normands cessent d'inquiéter la Flandre, les villes commencent à s'élever. On assigne déjà à l'époque si courte du règne de Baudouin III...
Page 276 - ... de pleuseurs autres coustumes en tans et en liu quant elles eskient que trop aroit on a faires de les mettre en escrit et faire ausi on ne le porroit pour le grant nombre. et font protestation quelles leur vaillent en tans et en lieu si que li cas eskerront.
Page 164 - LX liv. et li eschevin peuent abattre se maison se li meffais est fais sur eschevins ; et se le peuent eschevins mestre en respit mes il ne le peuent mie del tout pardonner se chou nest par le volonté le conte. 2° Et se aucuns asaillist autrui en sa maison dont plainte soit faite, li eschevin et li justice le conte iront regarder la maison et se li eschevin peuent apercevoir lasaut , chil de qui li clams est fais doit estre semons , et se chieus se presente devant eschevins et il peuent entendre...
Page 39 - ... la propriété individuelle : non-seulement parce que l'Etat, alors qu'il se fait commerçant, produit à plus de frais que l'industrie privée, sur le domaine de laquelle il a toujours tort d'empiéter; mais surtout parce que la propriété individuelle est la source la plus féconde de la richesse et de la moralité, et que, somme toute, elle est l'une des trois bases fondamentales des sociétés modernes, c'est-à-dire de la civilisation. Evidemment l'exploitation des mines avec ses énormes...
Page 221 - ... considérable, mais c'était en même temps la priver d'une de ses prérogatives les plus précieuses; désormais les scabini n'étaient plus l'émanation directe du peuple; bien que celui-ci conservât une participation plus ou moins grande à leur nomination , ils se trouvaient fonctionnaires, et en vertu de leur nouveau caractère ils ne se bornaient plus simplement comme les rachimburgi à proposer la formule soumise à l'acceptation de toute l'assistance, mais ils étaient devenus les véritables...

Bibliographic information