Zeitschrift für französische Sprache und Litteratur, Volumes 1-2

Front Cover
Eugen Franck's Buchhandlung, 1880 - French language
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 113 - ... de vous : je sens męme que les dieux, que j'ai toujours servis, vous aiment, et qu'ils veulent que je vous aime aussi comme si vous étiez mon fils. Je vous donnerai un conseil salutaire, et pour récompense je ne vous demande que le secret.
Page 528 - Madame, il n'est pas temps de vous troubler encore. Peut-ętre votre époux voit encore le jour; Le ciel peut ŕ nos pleurs accorder son retour. Neptune le protčge, et ce dieu tutélaire Ne sera pas en vain imploré par mon pčre.
Page 356 - Oheim entzweit? meine Geschwister so lange sich selbst überlassen? als um einer Idee willen. In Amerika glaubte ich zu wirken, über dem Meere glaubte ich nützlich und...
Page 522 - Telle fut la vigueur de ton sobre génie, Tel fut ton chaste amour pour l'âpre vérité, Qu'au milieu des langueurs du parler d'Ausonie, Tu dédaignas la rime et sa molle harmonie, Pour ne laisser vibrer sur ton luth irrité Que l'accent du malheur et de la liberté.
Page 86 - Sire, j'apporte ŕ votre majesté les clefs de sa bonne ville de Paris ; ce sont les męmes qui ont été présentées ŕ Henri IV. Il avait reconquis son peuple : ici c'est le peuple qui a reconquis son roi.
Page 359 - ... le monde et oppriment les peuples pour avoir un terrain plus vaste et y construire d'immenses édifices ; qui ne s'inquičtent ni des larmes des femmes, ni de la faim des vieillards, ni de l'ignorance funeste oů s'élčvent les enfants; ces hommes qui ne cherchent que leur grandeur personnelle, et qui croient avoir fait une nation grande parce qu'ils l'ont faite active, ambitieuse et vaine comme eux : je les nie, je les raie de mou tableau : j'inscris notre curé ŕ la place de Napoléon.
Page 307 - MA chčre amie, il faudra que j'étouffe, si je ne verse pas mes peines dans le sein de l'amitié. Diderot m'a écrit une lettre qui me perce l'âme. Il me fait entendre que c'est par grâce qu'il ne me regarde pas comme un scélérat, et quil y aurait bien ŕ dire lŕ-dessus, ce sont ses termes; et cela, savez-vous pourquoi?
Page 12 - Histoire abrégée et élémentaire de la littérature française depuis son origine jusqu'ŕ nos jours. Ouvrage rédigé d'aprčs les meilleurs critiques et destiné tant aux gens du monde qu'aux maisons d'éducation des deux sexes. 6. édit. 8°.
Page 485 - Sans casser une branche aux marronniers du jardin, sans faner une fleur dans le grand escalier du palais, en amortissant ses pas sur l'épaisseur des tapis, la Mort venait d'entrouvrir la porte de 30 ce puissant et de lui faire signe : "Arrive.

Bibliographic information