Théatre d'Aristophane: avec les fragmens de Ménandre et de Philémon

Front Cover
Chez Desray, libraire, 1790
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 113 - Remplit de cris aigus tons les lieux d'alentour, Dans des vallons fleuris , sous des feuillages sombres , Vous goûtez la fraîcheur des ombres , Au milieu des ardeurs du jour. L'hiver revient-il à son tour ? Loin des forêts et des campagnes , Sous quelque antre , à l'abri des injures du temps ,. Vous prenez de doux passe-temps Avec les nymphes des montagnes.
Page 79 - Dans le sein de l'érèbe anima le chaos. Avant donc que l'Amour , père de nos ancêtres , Par de doux nœuds alliât tous les êtres , II n'était point encor d'Olympe ni de cienx.
Page 100 - ... Que n'en parlais-tu avant sa fondation ? — Le Dieu ne le permettrait pas. — Vraiment !... Eh bien! Voyons l'oracle. — « Entre Corinthe et Sycione, Quand corneilles et loups viendront à s'allier... Que d'abord à la terre on immole un bélier ; Puis, que pour récompense on donne A celui qui viendra le premier Annoncer de ma part ce que le ciel ordonne, Habit neuf et complet, manteau, pourpoint, soulier, — Ah ! les souliers en sont aussi...
Page 78 - Vous dont la fortune se joue; Vous dont le corps, formé de boue , D'un plumage léger ignore le...
Page 112 - Les Oiseaux , en ce jour de fête' , Mortels , vous font savoir , que quiconque osera De Philocrate mort leur apporter la tête , Un talent d'or il recevra , Et quatre fois autant qui vif l'amènera ; D'autant que ce bourreau , ce maudit Philocrate . Cent fois plus cruel qu'un pirate , Les outrage en mille...
Page 46 - Accablons-les de tons côtés : Portons-leur à tous deux des atteintes mortelles. Il faut , il faut qu'aux Oiseaux irrités Leurs membres servent de pâture. Point d'asile pour eux , ni bois , ni grotte obscure , Ni l'abîme profond des mers , Ni la cime des monts , ni le vague des airs , Ne peuvent garantir leur fuite Contre notre ardente poursuite. Allons ; c'est trop délibérer j Hâtons-nous de les déchirer.
Page 80 - Le milan , des beaux jours annonce la faifon , Tout renaît : la brebis dépouille fa toifon , L'hirondelle voltige autour de fa maifon , Et la verte légère eft enfin préférée A la robe fourrée.
Page 80 - Sur la foi des oifeaux chacun tente fortune , D'un hymen dangereux ferre l'étroit lien , Court aux armes , s'expofe aux fureurs de Neptune , Sans l'avis des oifeaux on ne hafarde rien. Cette...
Page 123 - Qu'il ne puiffe échaper aux chaînes qu'on lui garde» De tous côtés tournons les yeux. J'entends dans la prochaine nue Le bruit de quelque enfant des dieux Je. l'entends qui dans l'air tournoie & fe remue.
Page 35 - ... volez , accourez tous. Accourez tous , accourez au plus vîte , Suivez la voix qui vous invite- , Quittez les plaines & les monts. Et vous Citoyens des vallons , Qui fur le bord des eaux , près des rives fleuries Donnez la chafle aux timides...

Bibliographic information