Mémoires, Volume 2

Front Cover
1822
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 178 - Croze faict bruyre les tambours et sort de furie du villaige avec ses harquebuziers qui leur donnent en flanc. Le chevalier de La Roque vient de l'autre costé à toutes brides, qui les estonne, car il les charge bien rudement et à l'improviste. Eux, mal advisez et peu guerriers, avoient laissé leurs gens de pied bien loing derrière, comme par mocquerie et mespris de nostre trouppe, disants que ce n'estoit que une poignée de gens et qu'il n'estoit besoing de tant de forces pour les deffaire....
Page 368 - ... et après eux aux colonels et reithermestres : de sorte que, durant ces quatre jours, tous les grands de l'armée, et ceulx qui y avoient commandement, furent festoyez, au grand contentement d'un chacun, en la ville de Metz; en quoy M. de Vieilleville n'espargna...
Page 325 - Mais, voyant que le service de tels gens mal-aguerris estoit du tout inutile, on commua cela en argent ; et appelle-t-on ceste taille la solde de cinquante mille hommes de pied, à laquelle tous les roturiers universellement du royaume sont contribuables et subjects ; et de cest argent on en façonne de braves hommes et vaillants capitainnes. Les lieutenants des trois capitainnes decapitez, et qui avoient perdu grand nombre de soldats au Saulssy, craignants que la fureur de M.
Page 207 - ... et les poulces dedans le chien de la harquebuze, dire promptement quels ils sont et pourquoy ils sont là , qui les ya faict venir, et sur quel subject et occasion : ils confessent librement, plustost que d'endurer tant de mal , qu'ils ne sont pas cordeliers , encores qu'ils ayent la teste raze , mais que la royne de Hongrie leur a commandé de faire tout ce que le gardien leur dira ; ils ne sçavent toutesfois en quoy il les veult employer ; ils esperent à son retour de Luxembourg, où il est...
Page 422 - La nouvelle de cette trouppe , si-tost et si inoppinément assemblée, troubla merveilleusement le Roy, MM. de Guyse et toute la Cour, ne pouvants, Sa Majesté et ses deux gouverneurs, imaginer l'occasion de ceste esmeute , et encores moins penser comme il estoit possible...
Page 266 - Royne, madame et mere, remarqué entre les aultres perfections dont vous estes douée, une qui est bien rare en toutes vos compaignes, pour laquelle elle vous loue grandement, et en estes bien avant en ses bonnes...
Page 437 - Nous reprinsmes nos chevaulx à Escures pour venir à Amboise; et à demie-lieue de la ville, nous trouvasmes MM. de Brezé et de Nanssé, capitainnes des gardes, de l'amitié et alliance desquels envers M. de Vieilleville nous avons parlé au commencement de ce livre, qui estoient venus avec bonne trouppe audevant de luy pour le bien-veigner, et luy faire entendre beaucoup de particularitez qui s'estoient passées depuis son partement.
Page 370 - ... prisonnier; qui nous garda, non seulement de passer oultre, mais nous fit penser de la retraicte: car, le conseil tenu là-dessus, on trouva que ceste armée victorieuse nous pouvoit et devoit venir combattre, et par-tout où elle...
Page 337 - Là-dessus je repartis, disant que M. de Vieilleville estoit bien adverty que M. de Guyse avoit mené en son armée de Calais toutes les forces françaises, tant de gendarmerie , cavallerie ligiere que de fanterie, mais qu'avec les trouppes allemandes il feroit sortir de Metz vingt enseignes françaises, sa compaignie de cinquante hommes d'armes, les cent chevaulx ligiers de M. d'Espinay son fils , les cent harquebuziers à cheval du sieur de Lancques ; et oultre ce , il pourroit tirer de Thoul ,...
Page 36 - Tespondirent tous unanimement que s'il estoit question d'attacquer enfer, qu'ils le suyvroient et mourroient à ses pieds. Responce qui luy fust fort agréable : et envoya querir toute nuict M. de Boysjourdan , qu'il avoit laissé à Estain , et les aultres qui estoient demeurez à Malatour, affin de mettre toutes ses forces ensemble, car son entreprise estoit fort grande et hazardeuse , pour laquelle bien seurement executer il avoit envoyé quatre hommes, avec escharpes jaulnes, habiles et fideles,...

Bibliographic information