La Comédie-Française sous l'Occupation

Front Cover
Tallandier, Jan 1, 1998 - Teater och samhälle - 444 pages
Au cœur du Paris occupé, sous la férule de Vichy, la Comédie-Française assure contre vents et marées le rayonnement du patrimoine littéraire français. Malgré les alertes, le froid, le prix des places et le couvre-feu, les Parisiens se bousculent rue de Richelieu. Simple désir d'oublier les difficultés de la vie quotidienne ? Ou manifestation d'une résistance passive ? L'attitude de Vichy à l'égard du théâtre fut ambiguë. L'Etat est brutalement intervenu pour appliquer les mesures anti-juives et évincer des sociétaires trop " gênants ", mais curieusement, il a peu influencé la programmation des pièces et n'a jamais refusé de les subventionner. Pour contrecarrer les exigences allemandes en matière de collaboration culturelle (réception du Schiller Theater de Berlin, entrée au répertoire d'une pièce de Gerhart Haupmann, etc.), les administrateurs de la Comédie-Française (Copeau, puis surtout Vaudoyer) ont su habilement naviguer entre ces écueils politiques afin d'éviter à la maison de Molière de servir d'instrument de propagande. Aucun travail historique ne s'était jusqu'à présent intéressé au sort de la Comédie-Française sous l'Occupation. Cet ouvrage étayé de documents pour la plupart inédits, lève enfin le voile sur l'histoire de la maison de Molière durant les années noires.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Avantpropos
9
La ComédieFrançaise à la veille de larmistice état
27
UN THÉÂTRE À PART
51
Copyright

13 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information