Précis historiques: bulletin des missions belges de la Compagnie de Jésus, Volume 40

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 259 - ... puissance, il leur commande d'en user comme il fait lui-même pour le bien du monde ; et il leur fait voir, en la retirant, que toute leur majesté est empruntée, et que, pour être assis sur le trône, ils n'en sont pas moins sous sa main et sous son autorité suprême.
Page 269 - Que le patron et l'ouvrier fassent donc tant et de telles conventions qu'il leur plaira, qu'ils tombent d'accord notamment sur le chiffre du salaire, au-dessus de leur libre volonté il est une loi de justice naturelle plus élevée et plus ancienne, à savoir que le salaire ne doit pas être insuffisant à faire subsister l'ouvrier sobre et honnête.
Page 244 - Nous accordons miséricordieusement dans le Seigneur l'indulgence plénière et la rémission de tous leurs péchés.
Page 259 - Les endroits clairs sont les plus beaux ; et si j'avais à former un homme dès son enfance à mon gré, je voudrais lui faire choisir plusieurs beaux endroits de l'Écriture, et les lui faire lire souvent, en sorte qu'il les sût par cœur. Ainsi on saura, sans doute, ce qu'il ya de plus beau, et après on viendra aux difficultés.
Page 244 - Notre autorité apostolique, à tous et à chacun des fidèles de l'un et de l'autre sexe qui, s'étant confessés et ayant communié...
Page 258 - ... reine n'a plus de retraite, elle a quitté le royaume; après de courageux , mais de vains efforts , le roi est contraint de la suivre : réfugiés dans la Silésie, où ils manquent des choses les plus nécessaires , il ne leur reste qu'à considérer de quel côté allait tomber ce grand arbre...
Page 517 - Dieu dans les sentiments de la foi la plus vive et de la plus entière résignation à la volonté du Seigneur. (1) Voir sur ce douloureux événement la Notice biographique de M™' Dons de Lovendeghem, née comtesse de Murais, par Alfred Geelhand, pp.
Page 268 - Ce qu'on demande d'abord aux gouvernants, c'est un concours d'ordre général, qui consiste dans l'économie tout .entière des lois et des institutions; Nous voulons dire qu'ils doivent faire en sorte que, de l'organisation même et du gouvernement de la société, découle spontanément et sans effort la prospérité tant publique que privée. Tel est en effet l'office de la prudence civile et le devoir propre de tous ceux qui gouvernent.
Page 308 - Mais ce qui ne se comprend plus du tout, c'est la prétention d'importer tout cela chez nous. On a beau débarrasser le bouddhisme de son immense bagage de niaiseries et, en le soumettant à une pression convenable, le réduire à une sorte de positivisme mystique, il faut une incroyable capacité d'illusion pour prétendre en tirer la moindre chose qui soit à notre usage.
Page 86 - ... se retournant aussitôt vers le peuple, elle ajoute : la. nation, c'est moi. Les lois par lesquelles la Providence gouverne le genre humain auraient failli , si la société pouvait vivre de ce mensonge. « Si les classes inférieures s'ébranlent avant que le christianisme n'ait été reconstruit dans les esprits, l'Europe verra des luttes effroyables auxquelles rien ne ressemble peut-être dans les annales du monde. Voilà ce que les hommes religieux doivent aujourd'hui comprendre avant tout,...

Bibliographic information