Annales maritimes et coloniales, Volume 2, Part 2

Front Cover
Imprimerie Royale, 1841 - France
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 862 - En présence des maîtres de cette école, de mes chers condisciples et devant l'effigie d'Hippocrate, je promets et je jure d'être fidèle aux lois de l'honneur et de la probité dans l'exercice de la médecine. Je donnerai mes soins gratuits à l'indigent et n'exigerai jamais un salaire au-dessus de mon travail. Admis dans l'intérieur des maisons, mes yeux ne verront pas ce qui s'y passe ; ma langue taira les secrets qui me seront confiés et mon état ne servira pas à corrompre les mœurs ni...
Page 71 - ... alcalins dans le second. Pour reconnaître quelle relation existait entre les quantités de matières introduites dans les branches et celles qui étaient absorbées par le tronc même des arbres, j'ai eu recours à l'incinération de la substance de leurs diverses parties, et j'ai puainsim'assurerque les résultats ne présentaient que des différences peu marquées. La pénétration est-elle toujours complète ? Dans les bois blancs on trouve un tube central de diamètre variable qui résiste...
Page 82 - Les bois imprégnés de résines sont d'une inflammabilité extrême et se laissent difficilement pénétrer par l'eau. Je n'insiste pas davantage sur ces diverses propriétés. Quant à la coloration , elle peut être produite ou par des substances minérales, ou par des matières végétales. Dans le premier cas , ce n'est pas une substance déjà colorée qu'on introduit : on présente successivement à l'aspiration deux corps dont la décomposition réciproque peut déterminer la formation d'un...
Page 51 - ... Mémoire de Knowles; l'un appartient à M. Bréant, vérificateur des monnaies ; l'autre à M. Moll , industriel allemand. L'invention de M. Bréant consiste essentiellement dans une machine très ingénieuse, qui, agissant par pression, fait pénétrer les liquides dans tous les points d'une masse de bois d'un fort diamètre et d'une grande longueur. Un rapport de la Société d'Encouragement a constaté les bons résultats produits par cet appareil, et son efficacité ne peut faire doute: on...
Page 82 - Pour terminer l'énumération des substances variées dont l'introduction est obtenue par la force vitale de l'aspiration, il me reste à parler des matières colorantes, odorantes et résineuses. Ces deux dernières classes de substances ne peuvent être introduites qu'en dissolution dans l'alcool étendu d'eau ou dans diverses essences. La pénétration est alors facile , et les bois conservent l'odeur qu'on leur a communiquée avec la même persistance que ceux dont l'odorification est naturelle.
Page 80 - Je m'ar^ tétai à cette pensée, et je procédai immédiatement à des expériences pour en reconnaître la valeur. Tous les faits sont venus confirmer mes prévisions. Les bois maintenus invariablement humides dans de certaines limites, au moyen de la pénétration d'un chlorure déliquescent , restent immobiles dans leur volume , à quelque variation atmosphérique qu'ils soient exposés : ils changent bien encore de poids , et même dans une proportion beaucoup plus considérable que les bois...
Page 45 - SUR LA CONSERVATION DES BOIS; PAR MA BOUCHERIE, Docteur-Médecin. Les développements de l'industrie en France et la création de nouvelles voies de communication ont considérablement augmenté la consommation des bois dans notre pays: d'autre part pendant vingt- cinq années de paix, l'accroissement de la population a fait naître la nécessité de livrer à l'agriculture des terrains occupés jusqu'ici par les forêts. Ainsi, pendant que l'emploi du bois s'accroît outre mesure , la production...
Page 63 - ... vitale des végétaux pour en faire une force industrielle à l'aide de laquelle il serait enfin donné de pouvoir introduire dans la presque intégralité de la masse des bois certaines matières propres à assurer leur conservation et à les doter de propriétés nouvelles. D'ailleurs voici le fait...
Page 48 - Dans la première on a principalement étudié les meilleures conditions de saison pour l'abattage des bois dans l'intérêt de leur conservation , les moyens les plus efficaces de dessiccation rapide, et ceux qui peuvent les empêcher de s'altérer pendant qu'elle a lieu. On s'est aussi livré à des recherches...
Page 73 - ... renfermer de bons éléments pour décider, dans l'intérêt de la conservation des bois, quelle est l'époque qui convient le mieux à leur abattage. On sait que cet abattage a toujours lieu en hiver : la recommandation de couper les bois à cette époque se fonde sur cette fausse idée que les arbres abattus en hiver contiennent moins de sucs que ceux jetés à bas dans les autres saisons. Cette pratique se continue depuis des siècles, et rien n'indique qu'on soit disposé à l'abandonner....

Bibliographic information