11 Novembre: Du Souvenir à la Mémoire

Front Cover
Armand Colin, Sep 25, 2013 - Art - 312 pages
Chaque automne revient en France la même fête nationale, le 11 Novembre, anniversaire de l’armistice qui mit fin à la Grande Guerre. Elle fait la Une des journaux locaux, rassemble les autorités, les enfants des écoles, les Anciens combattants et l’armée autour des 36 000 monuments aux morts du pays.
Le 11 Novembre, reconnaissable entre toutes les fêtes, si bien intégré au calendrier mémoriel, semble pourtant en déclin. Ainsi les affluences y sont maigres, les Poilus ont disparu et son message patriotique n’a plus guère d’écho à l’heure de l’Europe et de la mondialisation.
La loi de 2012 en a donc fait, non plus l’hommage aux seuls héros de la Grande Guerre, mais l’hommage aux morts de toutes les guerres, passées, présentes et à venir. Un tel bouleversement renvoie à sa fonction de commémoration nationale, née du souvenir des massacres de 14-18 et de la victoire et qui n’a, paradoxalement, jamais été objet de consensus.
Dès sa création, elle fut le réceptacle de toutes les passions françaises. Cependant, elle a survécu à tous les régimes politiques, à toutes les crises, coloniales ou sociales et à toutes les concurrences dont le 8 Mai. L’histoire du 11 Novembre permet alors de comprendre le rapport si particulier des Français au souvenir et à la mémoire de cette Grande Guerre qui fonde une partie de leur identité.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2013)

Rémi Dalisson est professeur des Universités à l’université/Espe de Rouen, spécialiste des rapports entre histoire et mémoire, des mémoires de guerres, des politiques commémoratives et symboliques. Il travaille également sur l’histoire de l’école et sur les diverses sociabilités aux XIXe-XXe siècles.

Bibliographic information