Description d'un appareil électro-dynamique construit par M. Ampère

Front Cover
Chez Crochard ... et Bachelier, 1824 - Electromechanical devices - 24 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 5 - OErsted de l'action qui s'exerce dans ce cas, qui a été l'occasion de celle de l'action mutuelle de deux fils conducteurs. Dans les expériences d'électricité dynamique , une portion du circuit voltaïque rendue mobile est soumise à l'action d'un conducteur fixe, d'un aimant ou de la terre. Pour que le circuit ne soit pas interrompu , cette partie mobile doit être réunie à la masse des conducteurs par des coupes pleines de mercure , métal dont on se sert également pour réunir entre elles...
Page 10 - Dans le premier cas , le courant venant toujours par les coupes JTet x, suit la route xabcdefghiy: dès-lors, dans les fils cd et gh, ce courant est encore dirigé vers le sommet de l'angle que ces deux fils forment avec le conducteur fixe : c'est pourquoi si l'on place le conducteur mobile perpendiculairement au rectangle fixe, les deux portions cd et hg seront toutes deux attirées , ou toutes deux repoussées , suivant le sens du courant du conducteur fixe. Dans le cas où il y attraction , il...
Page 16 - ... encore d'un mouvement de rotation continue , dont la vitesse ne devient jamais uniforme , mais éprouve des variations alternatives , suivant que le rayon as se trouve , à chaque révolution , tantôt plus près', tantôt plus loin du rectangle. Quantà l'appareil de la figure i3, il ne tendra plus à tourner que par l'action de la terre , et celle du rectangle...
Page 5 - C'est pourquoi il est bon que la table gh (fîg- i ) qui porte l'appareil soit revêtue d'un vernis isolant, et il faut éviter , avec le plus grand soin , d'y répandre de l'eau acidulée, et surtout se débarrasser du mercure qui y tombe lorsqu'on le verse- dans les cavités et dans les rigoles creusées dans cette table. A cet effet , une ouverture P pratiquée vers son milieu, et communiquant avec un tiroir F", est destinée à recevoir le métal surabondant que l'on y conduit en le balayant...
Page 13 - ... 22) précisément comme nous venons de dire qu'on opérait avec celui de la figure 2i , et en constatant que les mêmes conducteurs fixes n'exercent aussi aucune action sur lui, quoique des deux fils dont il se compose un seul soit rectiligne et l'autre sinueux. Le conducteur mobile (fig- io) formé de deux cercles parcourus en sens contraires étant placé dans les deux coupes x,y, et soumis à l'influence qu'exerce le courant qui traverse le fil op (fig. 9), sera attiré ou repoussé suivant...
Page 7 - De leur côté, d et d' communiquent d'abord avec deux rigoles semi - circulaires MN, mn, qui contiennent du mercure dans lequel plongent les deux extrémités du fil tuv d'un galvanomètre, et par suite , avec la colonne FU et avec la cavité O. Pour qu'on puisse voir plus facilement la disposition de ces coupes, de ces bascules et de leurs communications , on les a représentées plus en grand...
Page 7 - D'. Celles-ci communiquent deux à deux, c'est-à-dire, C avec Ce, et D avec D', au moyen de lames de cuivre placées en sautoir sur la table, revêtues de soie et séparées l'une de l'autre par une pièce de bois verni. Les cavités G et If répondent à des lames de cuivre qui aboutissent, l'une dans la cavité C', et l'autre dans la cavité D' : elles sont donc aussi en communication , la première avec C, et la seconde avec D.
Page 8 - Chaque système de deux coupes x et y ou x' et y' fournit aux conducteurs mobiles une suspension verticale passant par le centre des coupes , et x avec y' , ou x' avec y, une suspension horizontale qui peut se mettre dans tous les azimuths en faisant tourner le bouton Z. Cela posé , voyons comment se font les expériences; i°. Pour les attractions et répulsions des couransangu-» laires, on place le rectangle redoublé MNOP (fig.
Page 15 - ... interceptant la communication avec l'autre côté. Le troisième conducteur (Jîg- i5), disposé comme le précédent, en diffère en ce que la- couronne est interrompue en a par une pièce d'ivoire t qui rompt la continuité des communications métalliques ; il est même nécessaire , pour complétter la démonstration à laquelle sert cette dernière pièce , d'avoir un quatrième...

Bibliographic information