L'Association Internationale des Travailleurs: origines--Paris--Londres--Genève--Lausanne--Bruxelles--Berne--Bāle; notes et pièces à l'appui. Par E.E. Fribourg, l'un des fondateurs (Google eBook)

Front Cover
A. Le Chevalier, 1871 - 212 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 14 - Considérant : Que l'émancipation des travailleurs doit être l'œuvre des travailleurs eux-mêmes, que les « efforts des travailleurs pour conquérir leur émancipation ne doivent pas tendre à constituer de nouveaux...
Page 14 - Que tous les efforts faits jusqu'ici ont échoué faute de solidarité entre les ouvriers des diverses professions dans chaque pays, et d'une union fraternelle entre les travailleurs des diverses contrées ; Que l'émancipation des travailleurs n'est pas un problème simplement local ou national, qu'au contraire ce problème intéresse toutes les nations civilisées, sa solution étant nécessairement subordonnée à leur concours théorique et pratique...
Page 16 - Puisque le succès du mouvement ouvrier ne peut être assuré dans chaque pays que par la force résultant de l'union et de l'association ; que, d'autre part, l'utilité du Conseil...
Page 52 - ... l'a vue naguère employer toute son énergie à opérer le triage de ses maîtres et combattre follement pour le choix des tyrans. Ce qui distingue essentiellement la période actuelle de celles qui l'ont précédée, c'est que le travail s'affirme l'égal des autres forces et veut conquérir sa place dans le monde moral et matériel, par sa seule initiative et en dehors de toutes les influences qu'il a, jusqu'en ces derniers temps, subies et même recherchées.
Page 167 - Ils considèrent comme un devoir de réclamer non seulement pour eux les droits d'homme et de citoyen, mais encore pour quiconque accomplit ses devoirs. Pas de droits sans devoirs, pas de devoirs sans droits.
Page 125 - ... l'évolution économique fera de l'entrée du sol arable à la propriété collective une nécessité sociale et que le sol sera concédé aux compagnies agricoles comme les mines aux compagnies minières, les chemins de fer aux compagnies ouvrières, et ce avec des conditions de garantie pour la société et pour les cultivateurs analogues à celles nécessaires pour les mines et les chemins de fer.
Page 61 - Séparer, comme on le fait aujourd'hui, l'enseignement de l'apprentissage , et ce qui est plus détestable encore, distinguer l'éducation professionnelle de l'exercice réel, utile, sérieux, quotidien, de la profession , c'est reproduire, sous une autre forme, la séparation des pouvoirs et la distinction des classes, les deux instruments les plus énergiques de la tyrannie gouvernementale et de la subalternisation des travailleurs.
Page 85 - La religion est une des manifestations de la conscience humaine, respectable comme toutes les autres, tant qu'elle reste chose intérieure, individuelle, intime; nous considérons les idées religieuses et toutes les idées a priori comme ne pouvant être l'objet d'une discussion utile; chacun pensera, sur ce point, ce qu'il jugera convenable, à la condition de ne point faire intervenir « son Dieu » dans les rapports sociaux et de pratiquer la justice et la morale.
Page 14 - Ils déclarent que cette association internationale, ainsi que toutes les sociétés ou individus y adhérant, reconnaîtront, comme devant être la base de leur conduite envers tous les hommes, la vérité, la justice, la morale, sans distinction de couleur, de croyance ou de nationalité...
Page 113 - Que l'émancipation sociale des travailleurs est inséparable de leur émancipation politique; 2. Que l'établissement des libertés politiques est une mesure première d'une absolue nécessité.

Bibliographic information