Histoire du duché de Normandie, Volume 1

Front Cover
Mégard, 1815 - Normandy (France)
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 263 - Bâtard , et batiré des peaux devant lui pour •lui reprocher que sa mère était fille d'un pelletier, il fit couper les pieds et les mains à trente-deux d'entr'eux, après avoir pris la place. ( Willelm. Gemmet. L. 7 , c. 3. ) Ce prince donnait la préférence au titre de duc de Normandie sur celui de roi d'Angleterre. C'est pour cela .qu'il n'avait mis le dernier que dans le revers de son sceau. Sur l'autre côté il était raprésenté à cheval , armé de toutes pièces , avec cette inscription...
Page 19 - La défense de l'injure, du commerce étranger sans congé, et celle de révéler aux étrangers les dogmes ou les lois; Les peines contre l'oisiveté , le larcin et le meurtre qui en sont les suites...
Page 71 - Eh bien, dit le duc, avant que de partager ma terre » aux seigneurs de mon armée, j'en veux donner une « partie à Dieu, à la Sainte Vierge et aux Saints que vous » m'avez nommés, afin de mériter leur protection. » En effet, pendant les sept jours qui suivirent son baptême, et durant lesquels il porta...
Page 19 - La défense de disputer des matières de religion et de politique , excepté à ceux qui avoient l'administration de l'une ou de l'autre au nom de la république. Celle de révéler aux. étrangers les mystères sacrés. Celle du commerce extérieur sans congé. La permission aux femmes de juger les affaires particulières pour fait d'injures.
Page 287 - L'annéesuivante,io97,ilse trouva au siège d'Antioche : ennuyé des longueurs de ce siège , il voulut prendre la fuite ; mais Tancrède le fit revenir et l'obligea par serment de ne point abandonner une entreprise dont il était le premier auteur. Pierre l'Hermite signala depuis son zèle pour la conquête de la Terre-Sainte.Il fit des merveille» au siège de Jérusalem en 1099 , et fut grand-vicaire de cette ville en l'absence du nouveau patriarche, foy.
Page 8 - ... entières. Entre ces édifices, le plus remarquable est un gymnase complet, avec des bains, dont la disposition, l'étendue et toutes les dépendances sont conformes aux règles de Virtruve. » II y avait donc à Vieux « une grande et ancienne ville >; c'est ce que confirment les inscriptions...
Page 516 - Edouard s'engage a le protéger contre tous, à ne faire ni paix ni trêve avec le roi de France qu'il n'y soit compris, et à le remettre en possersion de ses terres de Normandie, dès qu'il se sera rei du mailre df cette prorince.
Page 30 - En un mot, pour des barbares ils me paraissent avoir beaucoup de politesse et d'urbanité. Il n'ya que leur langage et leur manière de s'habiller qui se ressentent de la barbarie. Pour moi, entre plusieurs qualités dont ils sont doués, j'admire surtout la justice et la concorde qui régnent entre eux (1).
Page 30 - Francs, dit-il, ne sont pas errants çà et là, comme la plupart des barbares. Ils suivent la police et les lois romaines et le culte du vrai Dieu : car ils sont tous chrétiens. Ils ont des évêques et des magistrats dans les villes, et ils observent comme nous les jours de fête.
Page 263 - Willelmum cognosce patronum. Et sur le revers , il était debout , tenant de la main droite une épée nue , et de la gauche un globe orné d'une croix, avec cette autre épigraphe : Hoc Angle regem signa fatearis eumdem. Les Normands , sous le règne de Guillaume, se rasaient entièrement la barbe, et avaient les cheveux courts , à la manière des ecclésiastiques...

Bibliographic information