sér. t. 6-9. Exércices de mathematiques

Front Cover
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 240 - ... une plaque cristallisée dont la section principale fait un angle quelconque avec le plan de polarisation du rayon incident, la quantité de cette lumière qui passe à l'état de rayon ordinaire est proportionnelle au carré du cosinus de l'angle que fait la section principale du cristal avec le plan de polarisation du rayon incident; le reste forme le rayon extraordinaire, i / « Avant d'exposer le procédé d'expérience qui permettra de démontrer comme loi physique ce théorème d'optique,...
Page 116 - Celte intensité est égale à l'unité et le rayon réfléchi est complètement éteint. 320. Réfraction de la lumière polarisée dans un plan quelconque. — Le cas de la lumière polarisée dans un plan quelconque se ramène aux deux précédents. On décompose le rayon incident en deux rayons polarisés l'un dans le plan d'incidence, l'autre perpendiculairement à ce plan, et dont les amplitudes sont, en prenant pour unité l'amplitude du rayon incident et désignant par a l'angle du plan de...
Page 340 - J'admettrai la règle suivante : parmi les sept systèmes cristallins, les molécules d'une substance donnée qui vient à cristalliser adopteront celui dont la symétrie offre le plus grand nombre d'éléments communs avec la symétrie propre à leur polyèdre moléculaire.
Page 72 - Mémoire (Comptes rendus de 1843) du principe de l'égalité entre les pressions exercées par les deux milieux sur la surface de séparation. Si chaque milieu est un corps qui renferme, outre ses molécules propres, les molécules de l'éther ou fluide lumineux, on devra, au principe dont il s'agit, joindre le principe de la continuité du mouvement dans l'éther. D'ailleurs, l'équation caractéristique relative au double système de molécules offrira deux espèces de racines dont les unes disparaîtront...
Page 94 - ... réfléchis ou réfractés. 3° En opérant comme on vient de le dire, on obtient précisément les formules que j'ai données pour déterminer le mode de polarisation et l'intensité des rayons lumineux réfléchis ou réfractés par la surface d'un corps transparent ou opaque. Ces formules, dans une première approximation, et dans le cas particulier où il s'agit d'un corps transparent dont la surface polariserait complètement un rayon réfléchi sous une certaine incidence, se réduiraient...

Bibliographic information