Thomas III, marquis de Saluces: étude historique et littéraire

Front Cover
H. Champion, 1893 - 221 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 71 - Le mercredy ensuivant, venismes au disner a Villenove, et au giste a Veronne, qui est une belle et grande cité et est au duc de Milan ; et si disnasmes illec le jeudi ensuivant, qui estoit le jour du Saint Sacrement. Et y veismes ledit jeudi plus de .vj c . personnes de route, deux a deux, qui se alloient batant d'escorgées, de chaynes de fer, parmy ladicte cité, en faisant procession avec les croix et les prebstres revestus, et en faisant leurs penitances en portant le corps Nostre Seigneur parmy...
Page 26 - qui nagueres furent composées par un legier compaignon, « dicteur de chansons et de virelais qui estoit de la ville d'A
Page 72 - ... bon home et je hy suy bien tenue por ce que je vous ay dit autre foys, si vous suply qui se coynese que mes prieres li ayet valu et je ne vous say autre chose que etcrire mays que je pance que nous ne nous vayrons pas si tout come je cuydoye, dont il m'anye tant come il pourayet plus , toutes foys pance je se hon ne se change que vous le sares...
Page 119 - ... les matieres l'une apres l'autre, combien que plusieurs des choses dont nous parlons soyent advenues en un mesme temps. Si est vray que en l'an i4o5 les Pisains se rebellerent contre leur seigneur , et le chasserent de la seigneurie de Pise , selon la generale coustume qui .est au pays de delà de non eulx tenir longuement soubs une seigneurie , quand ils se trouvent les plus forts. Donc quand iceluy seigneur se veid ainsi debouter de son heritaige par ses mauvais subjects , pour ce que il sentoit...
Page 46 - La vie politique de Louis de France, duc d'Orléans, 1372-1407, Paris-Orléans, 1889.
Page 110 - La notte eh' ei mori, scrive il cronista, fu in tutta la sua terra tanto terribile tempo di tempesta d'aria, d'acqua e di venti, con folgore e tremuoti, che parca che il mondo si dovesse disfare ; e in quel punto il tiranno rendè la misera anima a Colui che l'avea guadagnata...
Page 50 - ... déclaireroit et feroit déclairer son païs pour nostre Saint-Père. Et ne voit pas que autrement il se peust déclairer , sans grant péril de son estat. « Item, le roy pour plusieurs causes qui à ce le meuvent, ne puet, ne vuelt entreprendre ceste conqueste, mais, après grant avis et délibération, il lui a semblé que le homme de son sang mieulx taillé à le faire est son frère monseigneur le duc d'Orléans , car il est joennes et puet bien travailliez Et aussi...
Page 110 - scrisse un fiorentino « fu in tutta la terra tanto terribile tempo di tempesta d'aria che pareva che il mondo si dovesse disfare; e in quel punto -il superbo tiranno rendè la misera anima a colui che forse se l'era guadagnata.
Page 158 - Genève, de la noble ligné Le fort Olivier, le noble combatant, Qui fu preuz en armez et fu tremuz tant, Qui conquist Fierebraz, le Iremuz payn, Qui aux gens Charlemaine menoit tel butin.
Page 151 - Bouciquauit et de messire Galiache de Mentowa ; lesquelz furent ou champ moult noblement appareilliés pour combatre. Mais monseigneur de Padowa, devant qui ilz estoient liez, et monseigneur de Mentowa ne les laissèrent combatre : ainssois en firent bonne paix. 19. A Padowa, en l'église de Saint Anthoine frère...

Bibliographic information