Œuvres de Georges Chastellain: Œuvres diverses

Front Cover
Joseph Marie Bruno Constantin Baron Kervyn de Lettenhove
F. Heussner, 1864 - Burgundy
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 50 - Voyez que fait dolante mort " Et ne l'oubliez désormais; " C'est celle qu'aimiez si fort; " Et ce corps vostre, vil et ort, " Vous perderez pour un jamais; " Ce sera puant entremais " A la terre et à la vermine: " Dure mort, toute beauté fine.
Page 453 - Les Serviteurs parlent à leur tour, chacun suivant son caractère, pour remercier leur souverain. Voici ce que dit Bueil : Pour vestir fer et en armes combattre, Dieu et nature ont noblesse ordonnée; Et pour l'orgueil des tors-faisans abattre, Quant leur force est en force foisonnée. Nul plus joyeux, ne glorieux esbattre N'a noble main à proesse donnée, Que pour son Roy quereller et debattre, Et pour la terre en qui propre elle est née. Jeune fus mis à ce mestier apprendre, Et, tout parcru,...
Page 57 - Kervijn de Lettenhove, VI, 57-8. Regarde où sont allés nos pères Qui ont eu vie comme nous, Nos parens, soeurs et frères. Ils ont laissié ces misères Esquelles nous sommes trèstous. Ce monde qui nous semble doux, Est décevant et tost passé: Heureux est qui l'a bien passé! Car c'est un passage de mort Doloureux et tantost failly. Tu n'as donjon, chasteau, ne fort, Qui te puisse garder au fort, Que tu ne soyes assailly. Tu auras bien de loing sailly. Quant ton esperit s'en yra Et ton corps...
Page 244 - ... condoléant lors les instabilités des choses humaines et la diversité des accidens que les fortunes tramettoient inopinables, pour ces deux princes tousjours nourrir en rigueur et tenir en trouble la chrestienté universe, fis...
Page 300 - ... honneur, ne exemple de bien qui s'y adjoingne; mais sont le miroir, l'origine et le vrai espargne des honneurs, des félicités, des vertus et des chevaleries du monde, enfans préeslus de Dieu, champions et vaillans corps robustes de sa foy, et dont le roy seul en terre est le christ et l'enoint du souverain roy, et porte à ceste cause, tant par dignité comme par mérite le superéminent titre, disant : Roy Très-Chrestien.
Page 353 - Dieu est à aimer de soy, aussi est vérité; car vérité est Dieu, et Dieu, vérité. Si ne penses que pour les bienfaits et menaces du monde, je me voulsisse estordre de ce que j'ai du don de Dieu, si noble et si pur, ne que je voulsisse changer ma propriété en perverse opération contraire à ma nature, qui est de concevoir les diverses choses du monde telles que les sens extériores les me présentent, et icelles enquérir et méditer songneusement et parfondement eu dedans moy, telles comme...
Page 353 - Vérité, dame, de soy est aimable; et comme Dieu est à aimer de soy, aussi est vérité; car vérité est Dieu, et Dieu, vérité. Si ne penses que pour les bienfaits et menaces du monde, je me voulsisse estordre de ce que j'ai du don de Dieu, si noble et si pur...
Page 369 - Herzogs seien *de divers pays et de diverses conditions, sont de diverses natures aussi et de diverses affections anciennes, qui ne sont point du royaume, ne oncques subjets à icelui, et desquels, à l'aventure, les affections anciennement ont plus tiré ailleurs que envers les François, et encore aujourd'hui feraient, ne fust la bonté du maistre (= Philipp der Gute), qui les tire devers vous (= Franzosen) joints avec lui.
Page 268 - là où , avec infinité de labeur , conviendra aussi avoir « multitude de grand sens et de soin pour justement en « ouvrer. Et te doit bien frémir le cœur à l'encontre, at...
Page 265 - ... puis tu ne fis retraite, et qu'en cuidant prospérer « ton chemin, féliciter ta vie et ta fortune, tu quis les « variables et périlleuses habitations de dame court , les « mendiques et fallacieuses hantises des princes, o...

Bibliographic information