Oeuvres diverses

Front Cover
Lefèvre, 1820
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 271 - L'attente est une chaîne qui lie tous nos plaisirs. Par malheur, trop peu d'intervalle entre le temps où l'on est trop jeune et celui où l'on est trop vieux. Il faut avoir beaucoup étudié pour savoir peu. J'aime les paysans ; ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers.
Page 262 - Voltaire n'écrira jamais une bonne histoire. Il est comme les moines, qui n'écrivent pas pour le sujet qu'ils traitent, mais pour la gloire de leur ordre. Voltaire écrit pour son couvent.
Page 272 - Presque toutes les vertus sont un rapport particulier d'un certain homme à un autre : par exemple, l'amitié, l'amour de la patrie, la pitié, sont des rapports particuliers; mais la justice est un rapport général. Or toutes les vertus qui détruisent ce rapport ne sont point des vertus. La plupart des princes et des ministres ont bonne volonté ; ils ne savent comment s'y prendre.
Page 274 - Une belle action est celle qui a de la bonté , et qui demande de la force pour la faire. La plupart des hommes sont plus capables de grandes actions que de bonnes.
Page 196 - ... pas l'observateur : aussi de tous ceux qui sont utiles aux hommes, ce sont peut-être les seuls envers lesquels on peut être ingrat sans injustice. Il ne faut pas avoir beaucoup d'esprit pour avoir vu le Panthéon, le Colisée...
Page 283 - Londres, liberté et égalité. La liberté de Londres est la liberté des honnêtes gens , en quoi elle diffère de celle de Venise , qui est la liberté de vivre obscurément et avec des p et de les épouser : l'égalité de Londres est aussi l'égalité des honnêtes gens, en quoi elle diffère de la liberté de Hollande , qui est la liberté de la canaille.
Page 366 - Buflbn a, parmi les savants de ce pays-ci, un très-grand nombre d'ennemis ; et la voix prépondérante des savants emportera, à ce que je crois, la balance pour bien du temps ; pour moi, qui y trouve de belles choses, j'attendrai avec tranquillité et modestie la décision des savants étrangers.
Page 265 - Louis XIV, ni pacifique, ni guerrier : il avoitles formes de la justice , de la politique , de la dévotion , et l'air d'un grand roi. Doux avec ses domestiques , libéral avec ses courtisans , avide avec ses peuples , inquiet avec ses ennemis , despotique dans sa famille, roi dans sa cour, dur dans ses conseils, enfant dans celui de conscience, dupe de tout ce qui joue le prince , les ministres , les femmes et les dévots; toujours gouvernant, et toujours gouverné, malheureux dans ses choix, aimant...
Page 248 - L'étude a été pour moi le souverain remède contre les dégoûts de la vie, n'ayant jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait dissipé.
Page 134 - J'en voulais venir à ce point. FABLE XI LE LION ET LE RAT II faut, autant qu'on peut, obliger tout le monde : On a souvent besoin d'un plus petit que soi. De cette vérité deux Fables feront foi, Tant la chose en preuves abonde.

Bibliographic information