Denkwürdiger und nützlicher rheinischer antiquarius: welcher die wichtigsten und angenehmsten geographischen, historischen und politischen merkwürdigkeiten des ganzen Rheinstroms, von seinem ausflusse in das meer bis zu seinem ursprunge darstellt, Part 3, Volume 10

Front Cover
R.F. Hergt, 1864
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 330 - Le bel et le judicieux usage que celui qui , préférant une sorte d'effronterie aux bienséances et à la pudeur, expose une femme d'une seule nuit sur un lit comme sur un théâtre , pour y faire pendant quelques jours un ridicule personnage , et la livre en cet état à la curiosité des gens de l'un et de l'autre sexe , qui , connus ou inconnus , accourent de toute une ville à ce spectacle pendant qu'il dure ! Que manque-t-il à une telle coutume , pour être entièrement bizarre et incompréhensible...
Page 359 - C'est elle que j'en accuse hautement. Organisée comme un empire à part dans sa métropole et dans ses affiliations, aveuglément dirigée par quelques chefs ambitieux , cette secte forme une corporation distincte au milieu du peuple français, dont elle usurpe les pouvoirs en subjuguant ses représentans et ses mandataires.
Page 352 - ... je me contenterai de dire que la révolution étant faite, il ne s'agit plus que d'établir la constitution. Pour la révolution , il a fallu des désordres; car...
Page 345 - C'est celui qui commandait l'armée prussienne en 1792, et qui lit le fameux manifeste. roi ; et malgré tout ce que j'avais entendu dire de lui, je n'ai pu m'empêcher d'être frappé du costume et de la figure d'un vieux, décrépit et sale caporal, tout couvert de tabac d'Espagne, la tête presque couchée sur une épaule, et les doigts presque disloqués par la goutte. Mais ce qui m'a surpris beaucoup plus, c'est le feu et quelquefois la douceur des plus beaux yeux que j'aie jamais vus, qui donne...
Page 491 - ... ni rassemblé tant de faits desquels je traite et propose en tant de parties. Et, pour vous informer de la vérité, je commençai jeune, dès l'âge de vingt ans ; et si, suis venu au monde avec les faits et les aventures; et si, y ai toujours pris grand...
Page 326 - ... souvent. Madame de la Vergne , qui avait épousé en secondes noces M. le chevalier de Sévigné, et qui demeurait en Anjou avec son mari, m'y vint voir, et y amena mademoiselle sa fille, qui est présentement madame de la Fayette.
Page 608 - Si tost que le duc le sceust, il fit dire à ceux qui l'avoient, qu'ils le transportassent sans luy en rien dire, et qu'ils en fissent leur profit comme d'un marchand ; car si publiquement il venoit à sa connoissance, il ne le pourroit retenir, mais le feroit rendre pour l'honneur du siege apostolique.
Page 397 - Bailli, disait-il, n'a" vait point été méchant, mais bien un niais " politique. " Lafayette était encore un autre niais ; il " n'était nullement taillé pour le haut rôle qu'il " avait voulu jouer. Sa bonhomie politique " devait le rendre constamment dupe des " hommes et des choses. " Son insurrection des chambres, au retour de " Waterloo, avait tout perdu. ' Qui avait donc " pu lui persuader que je n'arrivais que pour " les dissoudre, moi qui n'avais de salut que par " elles." Quelqu'un ayant...
Page 446 - ... n'auroit-il mie le royaume d'Angleterre, ni les terres des seigneurs de l'Empire, qui avec le roi Anglois étoient alliés. Ainsi estrivant (dissertant) et débattant sur ces diverses opinions le jour passa jusques à grand midi. Environ petite nonne, un lièvre...
Page 484 - Qui de mon temps èrent jonettes ; Et je, qui estoie puceaus, Je les servoie d'espinceaus, . Ou d'une pomme, ou d'une poire, Ou d'un seul anelet de voire; Et me sambloit, à voir enquerre Grant proëcc à leur grnsce acquerre; Et aussi es-ce vraiement; Je ne le di pas aultrement.

Bibliographic information