Les poesies de Guillaume Cretin

Front Cover
De l'imprimerie d'A.-U. Coustellier, 1723 - French poetry - 271 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 268 - Molinet n'est sans bruyt, ne sans nom non, II a son son et comme tu vois voix, Son doux plaid plaist mieulx que ne fait ton ton, Ton vif art ard plus cler que charbon bon, Tes...
Page 46 - Que n'euz je lors l'eloquence de Tulle, Ou de Virgile, ou ceulx qu'on intitulle Grands orateurs et poëte laurez.
Page 79 - ... et suiv.). David parle de son amour pour Bersabée : Mais j'ay tant la puce en l'oreille De ceste femme icy presente Qu'il faut que mon esprit contente. Et que je la tienne acollee Entre mes bras. On comprend alors ce que veut dire Guillaume Crestin (Poésies, p. 79, cité par Littré) : Dames qui ont tant la puce en l'oreille Qu'il ne les fault appeler n'esveiller. Racan (cité par le Dict. de Trévoux) songeait sans doute à l'ancien sens du proverbe quand il fait dire à une femme : Toute...
Page 226 - Exile lz vains appetiz d'endurer, Et si te vaincz a petit temps durer, Pour ralyer baz culz a santé, paix 55 Pourra lyer Bachus a Sainct Espes. Par long sesjour fuz tu mal egrotant: Parlons ce jour, sens tu mal aigre autant Que allant envers de foire en foire fuz, Callant en vers du faire, en faictz reffuz? 6° Per omnia secula 13 ce diction, "Personne ya de bon bruyt," ce dit on: De sa mamelle a les Françoys nourris.
Page 49 - Fonda fi on en veult eftre recordz ; Ung bien pour l'ame en vault bien cent au corps. Par quarante ans & plus il a fervy Sans quelque ennuy en fa charge & office ; De trois Roys a tant l'amour...
Page 61 - Tant sont prisez les chantz melodieux : Parquoy convient que m'entremesle aux dieux Faire priere en doulceur d'armonie. Souverain roy de bonté infinie, Je vous diray le grief mal qui m'enuye, Se mon parler ne se trouve odieux De toutes gens : J'ay cueur navré et la veue esblouye Veoir...
Page 179 - A dcsiré faire tousjours valoir Voz serviteurs, pour estre jamais ayse, J'ay entrepris, moyennant qu'il vous plaise. Faire mes plainctz vers vostre Majesté...
Page 64 - Pensez de luj, ou vous serez blasmez Des nobles cœurs. LACTEVR. Polymnia, ne dormit pas à Iheure, Mais s'efforça de la sorte meilleure, Que possible est, se sauoir aduiser, Pour son ditté sur le champ deuiser : Car elle auoit, main et art à ce faire. Son propos fut, que mort ne peult deffaire Le los d'vn homme, ainsi bien renommé Qu'est le defunct, icy dessus nommé. Selon les mots, tirez de sa haute aelle : (1) POLYMNIA. En chant Royal s'acquiert gloire immortelle Acteurs gentilz, ne doutez...

Bibliographic information