Histoire de France, Volume 3

Front Cover
Hachette, 1863
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 385 - Soissons, je ne vous dis autre chose sinon que vous êtes du sang de Bourbon, et, vive Dieu! je vous montrerai que je suis votre aîné.
Page 476 - Je ne vous ai point appelés, comme faisaient mes prédécesseurs, pour vous faire approuver leurs volontés ; je vous ai fait assembler pour recevoir vos conseils, pour les croire, pour les suivre ; bref pour me mettre en tutelle entre vos mains, envie qui ne prend guère aux rois, aux barbes grises et aux victorieux.
Page 134 - Monsieur, il n'ya point de pitié en moi, car je meurs en homme de bien. Mais j'ai pitié de vous, de vous voir servir contre votre prince et votre patrie et votre serment.
Page 397 - C'est grand'pitié quand le valet «chasse le maître. Au reste, mon âme est à Dieu. « mon cœur est à mon roi , et mon corps est entre « les mains des méchants : qu'on en fasse ce que «l'on voudra. » Le mépris de la vertu écrasoit l'orgueil de l'ambition. Mathieu Molé, pendant les troubles de la Fronde, répondoit à des menaces : « Six pieds de terre fe« ront toujours raison du plus grand homme du
Page 504 - ... voir en son fils un illustre ignorant, me mit ce livre entre les mains, encore que je ne fusse i peine plus un enfant de mamelle.
Page 503 - Plutarque me sourit toujours d'une fraîche nouveauté ; l'aimer, c'est m'aimer, car il a été l'instituteur de mon bas âge. Ma bonne mère, à qui je dois tout, et qui avait une affection si grande de veiller à mes bons déportements, et ne...
Page 475 - Je ne vous ai point appelés, comme faisoient mes prédécesseurs, pour vous faire approuver mes volontés. Je vous ai assemblés pour recevoir vos conseils, pour les croire, pour les suivre ; bref, pour me mettre en tutelle, entre vos mains, envie qui ne prend guère aux rois, aux barbes grises, aux victorieux.
Page 431 - Mes compagnons , Dieu est pour « nous; voici ses ennemis et les nôtres, voici « votre roi, donnons à eux. Si vos cornettes « vous manquent , ralliez-vous à mon panache « blanc ; vous le trouverez au chemin de la « victoire et de l'honneur
Page 22 - Rennes, accompagné de cent hommes d'armes et de cinquante archers de sa garde, salua la duchesse et parlementa longtemps avec elle. Trois jours après se trouvèrent en une chapelle, où, en présence du duc d'Orléans, de la dame de Beaujeiiy du prince d'Orange , du seigneur de Dunois, du chancelier de Bretagne et d'autres , le roi fiança ladite princesse.
Page 520 - Etats et vous ne fassiez ce tort à vous-mêmes , ni à moi , de douter à l'avenir de la sincérité et intégrité de mes conseils, ni des actions de mes ministres et ambassadeurs. Je suis homme de bien et prince de foi , et non du tout ignorant des choses du monde. Quand je voudrai faire mes affaires sans vous , ou m'avantager en quelque chose , ce ne sera jamais, si je puis, injustement et au dommage de personne, et moins encore de ceux auxquels j'aurai promis amitié.

Bibliographic information