Histoire de la langue et de la littérature française des origines à 1900, Volume 8

Front Cover
Louis Petit de Julleville
A. Colin & cie, 1899 - French language
1 Review
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

François Coppée 38 JoséMaria de Heredia 41 André Lemoyne
45
Les fabliaux par M Joseph Bédier 57104
57
Une page du manuscrit dOxford dk la Chanson de Roland 6405
64
A côté du Parnasse 51 Après le Parnasse 62 Les femmes
67
Les derniers venus Le printemps poétique 73 La poésie française
76
TOME IV
81
Lhôtel de Rambouillet Balzac Voiture Les Précieuses par M Ed Rourciez 82134
82
Portrait de Balzac 9091
90
desprit dAlexandre Dumas 89 Le théâtre dAlexandre Dumas
94
département des enfants almeri 104103
104
Le roman de la rose par M Ernest Lanolois 105161
105
Les idées morales 102 Les personnages 107 Lart théâtral chez
116
Portrait de Voiture 120121
120
fLes comédies de mœurs 121 Comédies sociales Pièces à thèse
125
FHONiisricE de La Prelieuse ou le Mystère des Ruelles 128129
128
Fondation île lAcadémie française Les premiers académiciens par M Petit de Julleville 135185
135
Lintrigue Le dialogue Conclusion 135 M Victorien Sardou
136
Les comédies de mœurs et les pièces à thèse 138 Les drames et
146
TOME V
154
dhui
162
Portrait de Chapelain 164165
164
Noms des quarante académiciens 170177
170
Hector blessé dans la chambre de Beauté 192193
192
portrait de fénelon 491195
195
Boileau par M Auguste Bourgoin 155219
219
La Fontaine par M René Doumic 220259
220
Frontispice de Lu Comédie des comédiens 248249
248
Décoration de LIllusion comique 270271
270
La prise de Troie 21621
272
Miniature extraite du Lancelot en prose 304305
304
VIL Les poètes de 1820 à 1830 par M Henri Ciiantavoixe 310360
310
Bossuet par M Alfred Rébelliau 260343
343
Frontispice allégorique du Romant comique 430451
430
La critique par M Emile Faolkt 358441
441
Fénelon par M Raymond Tiiamin 434499
499
Les mémoires par M Emile Rourgeois 500549
500
La presse au xix siècle par M Léo Cî ahetie 537596
537
Portrait de Descartes 46446S
538
Portrait de SaintSimon 544543
544
Le théâtre par M Petit de Julleville 399145
553
Pohtrait DE M de La Fayette 568569
568
Portrait dk Bi aise Pascal 588589
588
Le roman par M Paul Morillot 350599
599
La littérature épistolaire au xvn siècle par M Emile Trolliet 600659
600
Une page de manuscrit des Pensées 608609
608
Portrait de M de Sévigxé 024625
625
Portrait nu cardin i de Retz 636637
636
Portraits de M de Mai ntenox et de sa nièce M dAubigné 014645
645
La littérature scientilique au xix siècle par M Bernard
661
La critique de 1820 à 1830 par M Emile Faguet 046700
700
Les relations littéraires de la France avec létranger de 1848
703
Portrait de La Mothe Le Vayer 704703
704
visitant la manufacture des gobei ins 708709
708
Frontispice des Remarques sur la langue françoyse 712713
712
Frontispice de la première édition du Dictionnaire de lAcadémie fran
716
Lart français au xvn siècle dans ses rapports avec la littéra ture par M Samuel Rocheblave 660721
721
Portrait dAntoine Ahnauld 724725
724
Placard provenant de lécole ou enseignait Ihson vers 1055 770771
770
La langue française par M Ferdinand Rrunot 722814
814
La langue française au xix siècle par M F Brunot 7048S4
885
çois Coppée 105 M Edmond Rostand 106
911
TOME III
928
Copyright

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 69 - De la musique encore et toujours! Que ton vers soit la chose envolée Qu'on sent qui fuit d'une âme en allée Vers d'autres cieux à d'autres amours. Que ton vers soit la bonne aventure Éparse au vent crispé du matin Qui va fleurant la menthe et le thym... Et tout le reste est littérature.
Page 723 - La langue de Montaigne n'est plus celle de Rabelais, la langue de Pascal n'est plus celle de Montaigne, la langue de Montesquieu n'est plus celle de Pascal. Chacune de ces quatre langues, prise en soi, est admirable, parce qu'elle est originale.
Page 610 - Dans tout animal qui n'a point dépassé le terme de ses développements, l'emploi plus fréquent et soutenu d'un organe quelconque, fortifie peu à peu cet organe, le développe, l'agrandit et lui donne une puissance proportionnée à la durée de cet emploi ; tandis que le défaut constant d'usage de tel organe, l'affaiblit insensiblement, le détériore, diminue progressivement ses facultés et finit par le faire disparaître...
Page 68 - O qui dira les torts de la Rime! Quel enfant sourd ou quel nègre fou Nous a forgé ce bijou d'un sou Qui sonne creux et faux sous la lime?
Page 42 - L'Egypte s'endormir sous un ciel étouffant Et le Fleuve, à travers le Delta noir qu'il fend, Vers Bubaste ou Sais rouler son onde grasse. Et le Romain sentait sous la lourde cuirasse, Soldat captif berçant le sommeil d'un enfant, Ployer et défaillir sur son cœur triomphant Le corps voluptueux que son étreinte embrasse. Tournant sa tête pâle entre ses cheveux bruns, Vers celui qu'enivraient d'invincibles parfums, Elle tendit sa bouche et ses prunelles claires: Et, sur elle courbé, l'ardent...
Page 837 - L'Assommoir est à coup sûr le plus chaste de mes livres. Souvent j'ai dû toucher à des plaies autrement épouvantables. La forme seule a effaré. On s'est fâché contre les mots. Mon crime est d'avoir eu la curiosité littéraire de ramasser et de couler dans un moule très travaillé la langue du peuple.
Page 68 - Car nous voulons la Nuance encor, Pas la Couleur, rien que la nuance! Oh! la nuance seule fiance Le rêve au rêve et la flûte au cor!
Page 795 - Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles; I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles Dans la colère ou les ivresses pénitentes; U, cycles, vibrements divins des mers virides, Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux; O, suprême Clairon plein des strideurs étranges, Silences traversés des Mondes et des Anges : — O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux!
Page 38 - L,e laboureur m'a dit en songe : Fais ton pain, Je ne te nourris plus, gratte la terre et sème. Le tisserand m'a dit : Fais tes habits toi-même. Et le maçon m'a dit : Prends la truelle en main.
Page 23 - Dors, ô blanche victime, en notre âme profonde, Dans ton linceul de vierge et ceinte de lotos; Dors! l'impure laideur est la reine du monde, Et nous avons perdu le chemin de Paros.

Bibliographic information