Archiv für österreichische Geschichte, Volumes 67-68

Front Cover
Karl Gerold's Sohn, 1885 - Austria
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 293 - Naturellement bavard 288 et indiscret, il heurte la gravité anglaise et n'inspire point de confiance. Une vanité sans bornes est le mobile de toutes ses actions. Il ne s'est pas fait aimer ici, et les ridicules qu'il se donne tous les jours, l'ont fait tomber dans une complète déconsidération. Son uniforme de général dont il se plaît à faire parade dans toutes les occasions, n'est qu'une arme de plus qu'il donne à la critique, car tout le inonde sait qu'il n'a jamais entendu tirer coup...
Page 431 - An act for regulating the intercourse with the island of St. Helena, during the time Napoleon Buonaparte shall be detained there; and for indemnifying persons in the cases therein mentioned.
Page 152 - Romana curia absentes tamquam presentes et quemlibet eorum in solidum, ita quod non sit melior condicio occupantis, sed quod unus eorum inceperit...
Page 353 - All I can say, General, is this : that I know when a face is pleasing or displeasing to me." " Ah," he replied in an instant, " there it is — you have found it out. Have you observed Sir Hudson Lowe's face ? " " Yes, I have." " And what does it promise ? " " If I am to speak the truth, I like Lady Lowe's much better." He now laughed, and I was thinking how to get rid of the subject, which had a tendency to be an awkward one, as it might be addressed to me. He, however, gave me no time, and proceeded...
Page 250 - ... möglich auch Dich von Prag gerade zu der Armee, wenn es sein kann, zu verfügen: denn jeder Augenblick, wie Du nun wohl einsiehst, ist äußerst wichtig; und sollte Dich Deine Gesundheit hindern, immer persönlich dabei zu sein, so sei wenigstens in der Nähe, um die Operationen zu dirigieren...
Page 383 - Quant à la pension de 12.000 francs accordée à la mère de Gourgaud, je n'ai pu savoir au juste ce qui en est. Le gouverneur m'a dit que ce dernier lui en avait parlé confidemment, mais qu'il lui avait promis de garder le secret. ,Je me suis borné/ me dit-il, ,à en rendre compte à mon gouvernement/ Tout ce que j'ai pu découvrir, c'est que Gourgaud a obtenu cette pension au mois de Juillet dernier, dans le temps de sa plus grande faveur, à force de sollicitations et de représentations sur...
Page 419 - ... ,Tu trouveras ci-inclus quelques-uns de mes cheveux. Si tu as le moyen de te faire peindre, envoie-moi ton portrait
Page 292 - Septembre 1816. Mon prince. La France ne s'est point honorée dans le choix de son commissaire. Si le prince de Talleyrand avait eu l'intention secrète de donner un ridicule aux anciens serviteurs des Bourbons, il n'aurait pu s'y prendre plus adroitement, qu'en proposant pour cette place le marquis de Montchenu. Le duc de Richelieu paraît l'avoir senti, lorsqu'il engagea ce dernier, à plusieurs reprises, à demander un autre poste, en appuyant toujours sur les désagréments que lui offrirait...
Page 292 - A la vérité, je le crois honnête homme et suis loin de soupçonner sa fidélité envers son roi; mais il a peu de moyens, point d'instruction, et manque absolument de tact. N'ayant jamais été dans les affaires, il n'en a nullement l'habitude et ne sait point donner de suite à ses idées.
Page 384 - J'ai cru devoir communiquer au gouverneur le rapport que j'ai eu l'honneur d'adresser à VA le 14 de ce mois (N° 9), parce qu'il contient quelques détails relatifs à la surveillance. Il l'a lu avec la plus grande attention. ,C'est,' m'at-il dit, ,la pièce la plus intéressante que j'aie vue depuis que je suis ici.

Bibliographic information