La fin des norias?: réseaux migrants dans les économies marchandes en Méditerranée

Front Cover
Maisonneuve & Larose, 2002 - Europe - 495 pages
L'économie de bazar, telle que nous l'entendons, constitue un ensemble d'activités relevant de la vaste nébuleuse des économies souterraines et informelles. Elle caractérise des dispositifs commerciaux formés par l'articulation de réseaux nomades transfrontaliers et de places marchandes sédentaires, par lesquels circulent et se commercialisent des produits licites et illicites de part et d'autre de la Méditerranée. Ainsi des migrants géorgiens et sénégalais dans le commerce anversois aux Marocains sur les marchés milanais ou dans le sud de l'Espagne, en passant par les recompositions du dispositif commercial maghrébin à Marseille, ces enquêtes ont mis en évidence le rôle de place marchande joué par certaines de ces villes où l'économie de bazar prend forme dans la plupart des cas comme mode d'articulation du commerce légal et illégal. Mais seules certaines villes superposent des échelles commerciales, du local au " global ", et des mondes commerciaux multiples. Les recherches présentées dans cet ouvrage mettent en avant de manière affirmée le rôle des sociétés locales et la présence stratégique de " milieux locaux " dans le déploiement des économies de bazar, leur impact économique et social dans la dynamique économique des villes, les représentations et l'imaginaire dont elles sont affectées, les discriminations comme les arrangements dont elles sont l'occasion et la renégociation globale des statuts de l'étranger qu'elles permettent.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Bibliographic information