Histoire de l'artillerie française

Front Cover
J. Hetzel et cie., 1874 - France - 444 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 140 - Je suis donc hors d'état de travailler : c'est maintenant au roi à me nourrir. » Je crois que vous me pardonnerez le peu d'ordre de cette narration : mais assurez-vous qu'elle est fort vraie. M. de Cavoie me presse d'achever ma lettre.
Page 140 - ... J'irai, mais j'y serai tué. » Il y alla, et, en posant son quatrième gabion, eut le bras fracassé d'un coup de canon. Il revint soutenant son bras pendant avec l'autre bras , et se contenta de dire à son officier :
Page 186 - L'on y danse trois fois par semaine ; on y joue aux battoirs deux fois, et le reste du temps est employé aux quilles, aux barres, et à faire des armes.
Page 269 - Roi, duquel la constance et magnanimité ne s'ébranlent aisément, étant comme étonné de ce coup * et regardant cependant à Dieu, comme il fait ordinairement plus en l'adversité qu'en la prospérité, dit tout haut ces mots : • Ce coup est du « ciel! ces pauvres gens, pour avoir refusé une petite garnison que je • leur ai voulu bailler, se sont perdus.
Page 140 - Un soldat du régiment des fusiliers, qui travailloit à la tranchée, y avoit posé un gabion ; un coup de canon vint qui emporta son gabion ; aussitôt il en alla poser à la même place un autre , qui fut sur-le-champ emporté par un autre coup de canon. Le soldat, sans rien dire, en prit un troisième, et l'alla poser; un troisième coup de canon emporta ce troisième gabion. Alors le soldat rebuté se tint en repos ; mais son officier lui commanda de ne point laisser cet endroit sans gabion.
Page 29 - Que celte composition soit ensuite placée dans un roseau ou dans un bâton creux, et qu'on y mette le feu. Elle s'envolera tout à coup dans la direction qu'on voudra et réduira tout en cendres par l'incendie. » La composition peut être employée à volonté, soit pour voler, soit pour imiter le tonnerre.
Page 334 - Ces disposi» lions de la nature lui ont procuré le double avantage » de réussir dans la littérature et de faire en même » temps de grands progrès dans le métier de l'artillerie, » de manière qu'il remplira avec distinction tous les » emplois que l'on jugera à propos de lui confier...
Page 187 - Richoufftz , en son château de Vauchelles , près Noyon , en Picardie. Il récompensera ceux qui lui amèneront de beaux hommes. Pareilles affiches sont sur la porte. a — M. le Président donne lectu rc de la huitième question : a 8° Connaît-on dans le Noyonnais des reliquaires , j» des vases sacrés , des chasubles , et d'autres objets a consacrés au culte , qui seraient antérieurs au treizième a siècle?
Page 269 - ... d'Amiens par l'Espagnol, qui avoit fait des verges de nos ballets pour nous fouetter. De laquelle nouvelle Paris, la cour, la danse et toute la fête fut fort troublée; et même le roi, duquel la constance et magnanimité ne...
Page 139 - Les grenadiers du régiment des gardes françoises et ceux des gardes suisses se sont entre autres extrêmement distingués. On raconte plusieurs actions particulières, que je vous redirai quelque jour, et que vous entendrez avec plaisir; mais en voici une que je ne puis différer de vous dire et que j'ai ouï conter au roi même. Un soldat du régiment des fusiliers, qui...

Bibliographic information