Chronique d'une ancienne ville royale, Dourdan, capitale du Hurepoix

Front Cover
Aubry, 1869 - 448 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 415 - ... et afin que ce soit chose ferme et estable à tousjours, nous avons fait mettre nostre seel a ces présentes, sauf en autres choses nostre droit et l'autruy en toutes.
Page 278 - Tu la reçois avec noblesse ; Grand'chère, vin délicieux, Belle maison, liberté tout entière, Bals, concerts, enfin tout ce qui peut satisfaire Le goût, les oreilles, les yeux. Ici, le moindre domestique A du talent pour la musique : Chacun, d'un soin officieux, A ce qui peut plaire s'applique. Les hôtes même, en entrant au château, Semblent du maître épouser le génie. Toujours société choisie : Et, ce qui me paraît surprenant et nouveau, Grand monde et bonne compagnie.
Page 276 - Gacon, qui fut non-seulement le commensal de Regnard, mais aussi quelquefois son collaborateur subalterne, a tracé lui-même une description curieuse de la terre et de la maison de Grillon, qui nous offre le cadre après le tableau : Après avoir dormi la grasse matinée.
Page 93 - Dourdan, petite ville, mais où il ya un assez bon chasteau , furent plus advisés que ceux d'Estampes , et ne receurent aucune incommodité , car ils vindrent en l'armée du roy avec la marque royale , qui estoit la croix blanche ou l'escharpe blanche ( en quoy ils employèrent leurs belles serviettes de lin) , au contraire de ceux de l'union, qui portoient des croix de Lorraine ou des escharpes de toutes sortes de couleurs. D'Estampes l'armée tira droict à Poissy, où il ya un pont sur la rivière...
Page 280 - Je n'en avais au moins deux ans d'avance. Les dames, le jeu, ni le vin, Ne m'arrachent point à moi-même; Et cependant je bois, je joue et j'aime. Faire tout ce qu'on veut, vivre exempt de chagrin, Ne se rien refuser, voilà tout mon système ; Et de mes jours ainsi j'attraperai la fin.
Page 415 - Et que ce soit ferme chose et estable à touzjours, nous avons fait mettre à ces lettres le seel de nostre Chastellet de Paris en l'absence de nostre grant seel, sauf en autres choses nostre droit et l'autrui en toutes. Donné à Fontainebliaut, le un« jour de janvier, l'an de grâce mil troiz cenz quarante et huit.
Page 110 - On distribuait à tous ces pauvres, le malin, un morceau de pain; à dîner, une grande écuellée de soupe; et le soir, outre un morceau de pain, un salaire en argent proportionné à l'âge et au travail.
Page 63 - Faisons du pis que nous pourrons ; aussi bien ne nous peut-on « que tuer ou pendre. Par le faux gouvernement des traîtres gouverneurs, nous « faut renier femmes et enfants, et fuir aux bois comme bêtes égarées, non pas « depuis un an ni deux, mais il ya jà quatorze ou quinze ans que cette danse dou...
Page 63 - Mettons tout en la main du diable ; ne nous chault (peu nous importe) que nous devenions. . . Mieux nous vaudroit servir les Sarrasins que les chrétiens... faisons du pis que nous pourrons; aussi bien ne nous peut-on que tuer ou que pendre...
Page 276 - Je conçus que tout cela était directement opposé à la société de la vie, qui consiste uniquement dans le repos ; et que cette tranquillité d'âme si heureuse se trouve dans une douce profession, qui nous arrête comme l'ancre fait un vaisseau retenu au milieu de la tempête.

Bibliographic information