Revue de l'Anjou et du Maine

Front Cover
Librairie de Cosniet et Lachèse., 1857
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 187 - La cigale eSt chère à la cigale, la fourmi à la fourmi, » et l'épervier aux éperviers ; mais à moi la Muse et le » chant ! Que ma maison tout entière en soit pleine ! » car ni le sommeil, ni le printemps dans son apparition » soudaine n'eSt aussi doux, ni les fleurs ne le sont » autant aux abeilles qu'à moi les Muses me sont chères.
Page 45 - ... incompatibilités de race , s'en vont chercher fortune ou misère à Paris. On lisait ce soir-là. Quand arriva son tour , il tira de sa poche et lut, moins qu'il ne récita...
Page 48 - ... avait passée au cou depuis plusieurs jours, et qui désormais ne quittera plus la poitrine décharnée qui l'allaita; je coupai de ses beaux cheveux noirs; je lui fis ensuite couvrir la tête d'un de mes bonnets, et ensevelir le corps dans un drap. J'éprouvai un sentiment de douce mélancolie quand je le vis si bien enveloppé dans ce linge blanc et portant par hasard mon chiffre sur cette poitrine dans laquelle avait battu un si noble cœur; j'étais soulagé de penser que la rude serpillière...
Page 50 - C'est, il ya déjà longtemps, dans notre petite chambre de la rue Notre-Damedes-Champs, que nous fûmes, Victor Pavie et moi, initiés à quelques-unes de ses productions. Vous m'aviez inspiré une juste estime pour ce jeune talent; aussi, dès le lendemain, j'étais chez lui, mais je n'y trouvai que sa vieille mère. Quelques années après, je causais chez Renduel, et avec lui, de mon admiration pour Bertrand. Il était là, et je l'ignorais; il avait pu juger de la haute estime qu'il m'inspirait;...
Page 33 - L'art de faire des vers, dût-on s'en indigner, Doit être à plus haut prix que celui de régner. Tous deux également nous portons des couronnes : Mais roi, je la reçus : poète, tu la donnes. Ton esprit enflammé d'une céleste ardeur, Éclate par soi-même, et moi par ma grandeur.
Page 76 - Une mi» nute de doute et de silence se passa. De quel côté fut la victoire ? » Est-ce l'amour, est-ce la vengeance qui l'emporta?... Il ne choisit » pas, mais il jeta son amour dans sa vengeance, pour qu'elle fût » plus affreuse et plus complète. Une fois qu'il eut mis le pied dans » le crime, il voulut y nager, et rêva qu'il rendrait son attentat res» pectable s'il le faisait immense (3).
Page 47 - Puisque vous tenez tous à ce que mon Gaspard de la nuit soit imprimé, tâchez de le retirer des mains de Renduel ; mais , hélas ! j'ai bien des choses à y retoucher... je ferai cela quand je pourrai me lever ; ce qui ne sera pas long, je l'espère.
Page 49 - ... suivi d'un homme inconnu. » Le coup de sifflet du portier du cimetière annonça l'arrivée d'un nouvel hôte dans la demeure de l'oubli ; deux hommes prirent le cercueil et le confièrent à l'une de ces bouches altérées et béantes toujours prêtes à engloutir indistinctement le crime, la vertu, le génie et l'ignorance stupide. La terre résonna sourdement sur les planches caverneuses, et lorsqu'elle se fut élevée en monticule et ne parut plus qu'une cicatrice , j'adressai un...
Page 49 - L'orage qui grondait sourdement pendant ce triste trajet, fit entendre, à notre arrivée à la chapelle, son énergique et sombre rumeur. Le prêtre, assisté d'un servant, dit l'office des morts devant moi, seul représentant de la famille du pauvre abandonné des hommes. Pendant cette cérémonie des éclairs ne cessèrent de déchirer le ciel et d'illuminer les saints de la chapelle d'une lumière blafarde.
Page 47 - Déjà sou corps avait été transporté dans l'ensevelissoir. Je demandai au garçon de salle de m'y conduire : il souleva la toile grossière qui recouvrait le corps décharné du poète; ses yeux, naguère étincelants de génie, où se reflétaient avec tant de puissance les vagues effets du ciel et les fantastiques créations du monde, étaient caves et ternes; l'intelligence, qui revêtait tous les objets d'une forme si neuve, si originale, qui eût interprété...

Bibliographic information