Histoire de Belgique, Volume 2

Front Cover
H. Lamertin, 1903 - Belgium
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 157 - Bas viennent d'atteindre à leur pleine autonomie politique, qu'on les voit par une brusque transformation, passer sous le pouvoir d'une même dynastie, s'unir en une solide fédération monarchique et constituer entre l'Allemagne et la France, cet État intermédiaire que les royaumes de Belgique et de Hollande représentent encore aujourd'hui sur la carte de l'Europe. Avec le début de la période bourguignonne, se clôt la première partie de leur histoire, et s'ouvre une ère nouvelle. Par la...
Page 365 - II soloit tout gouverner tout seul, fust de guerre, fust de paix, fust en fait de finances. De tout et en tout le duc s'en attendoit à luy, et sur luy comme principal reposoit, et n'y avoit ne office, ne bénéfice, ne par ville, ne par champs, en tous ses pays, ne don, ne emprunt fait qui tout par luy ne se fesist et conduisist, et...
Page 158 - ... aient visé à s'unir. Mais il faut constater du moins la facilité avec laquelle elles se plient aux événements qui ont pour effet de les rapprocher les unes des autres.
Page 171 - Anvers. L'empereur Charles IV sut habilement se servir des circonstances. Exploitant la haine que Jeanne avait vouée à sa sœur, il réussit à lui faire prendre un engagement qui devait assurer définitivement la position de la maison de Luxembourg dans les Pays-Bas. Le 29 mars 1357, Jeanne promit, en effet, de reconnaître comme héritier de ses duchés de Brabant et de Limbourg, pour le cas où elle mourrait sans enfants, l'empereur ou, à son défaut, le plus proche parent de l'empereur en...
Page 157 - ... naturel d'une évolution séculaire. Il devait venir un moment où la Flandre et la Lotharingie se joindraient l'une à l'autre dans cette région mitoyenne qu'elles occupent entre les peuples romans et les peuples germaniques. La différence des races ne pouvait constituer un obstacle à l'unité dans...
Page 339 - Iy estant encore comte deCharolois, leur avoit respondu en Gand, que par saint Georges! une fois si jamès il devenoit duc, il leur feroit bien sentir leur enfant, et ne feroient point de ly comme ils avoient fait du père, qui leur avoit esté tropdoulx, et les avoit enrichis et donné l'orgueil qu'ils avoient. Si en souvint maintenant à Brussellois^ et le craignoient ; et pensans à prévenir par la forme de Gantois et par ly monstrer visage, conclurent toutes les villes du Brabant...
Page 243 - Et à ceste intencion, et afin de pourvoir en son fait de longue main, fit pourvoir en ceste ville de Hesdin plusieurs de ses vieux serviteurs , de leur vie ; et avoit la commission de ce ce renommé et grand homme en ricesse et en sens Pietre...
Page 293 - Que les choses qu'il accorde lui plaise entretenir, et estre véritable en ses paroles. Que le plus tard qu'il pourra il veuille mettre son peuple en guerre et qu'il ne le veuille faire sans bon et meur conseil.
Page 121 - ... promys et promettons et volons que à quel heur que il viègne devers nous et nous face hommage et foialté et ce qu'il nous devra faire comme à son seigneur lige roi de France...
Page 394 - on remarquait à la fois dans le port trois galées de Venise, une hulque de Portugal, deux caravelles espagnoles, six bateaux d'Ecosse, quarante-deux caravelles de Bretagne, douze vaisseaux de Hambourg, sans compter quatre baleinières et trente six à quarante baisses servant à la pêche du hareng

Bibliographic information