Histoire des rois de Chypre de la maison de Lusignan ...

Front Cover
Cailleau et Saugrain, 1732
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 1 - Origine à l'ancienne Maison de Lusignan, par F. Nodot. Paris, 1698, Histoire de Mclusine, Princesse de Lusignan et de ses Fils, par F. Nodot. Paris, 1700, 8°. .Histoire des rois de Chypre de la Maison de Lusignan, traduite de l'Italien de Gihlet.
Page 212 - Cunerfdorf , où de voit s'accomplir en quelque forte le fouhait qu'avoit fouvent formé M. de Kleift, de mourir les armes à la main pour la défenfe de la patrie. La veille & le •matin même de la bataille , il parut plus gai qu'à l'ordinaire.
Page 166 - DES furTent en état de la défendre. Hugues en s'en retournant victorieux avec fes prifonniers, reçut la nouvelle que les ennemis entroient par une fecrete intelligence dans Rama, ville très- grande & très-riche , ce qui fe conjecture encore par les fuperbes ruines qui en font reftées. Ayant donc mis fon butin en lieu de fureté , il courut à Rama , mais il la trouva brûlée & faccagée par les Sarrazins , qui avoient emmené tous les habitans prisonniers.
Page 189 - Pcolemaïde , cfperant que dans cette grande ville qu'il avoit tant de fois défendue contre les Sarrazins , il y auroit quelque foulevement en fa faveur ; mais il fe trompa, les bienfaits ne font pas toujours reconnus , il n'y eut perfonne qui osât parler, les armes des Templiers empêchoient la bonne volonté de plufieurs , & ceux qui parloient de neutralité ctoient traitez d'ennemis.
Page 176 - Il ordonna l'entière démolirion des fortifications de la ville & du château , non tant j>ar la haine qu'il portoit aux Chrétiens, / . que pour ne pas diminuer fon armée par les garnifons qu'il auroit fallu y mettre, & pour ôter aux Chrétiens l'envie de les reprendre : il fit cela fur les avis qu'il eut que le Roi de France marchoit avec une puiffante armée , ne voulant rien...
Page 307 - ... il la pilla & emporta tout ce qu'il y avoit de plus rare & de meilleur. Le Capitaine Chivides ne fe tint pas afluré dans fon château , où il n'y avoit ni vivres , ni munitions de guerre ; il s'enfuit , accompagné de la plus grande partie des habitans , avec tant de...
Page 72 - Il avoit envoyé la plus grande partie de fes gens en Chypre; il en avoit mis dans les places du Royaume de Jerufalem •, beaucoup eftoient morts ou fugitifs ,- de forte qu'il ne fe croyoit pas aflez fort pour empêcher la moindre tentative que le Seigneur de Baruth auroit voulu faire contre lui , avec l'affiftance des Templiers & des Génois.
Page 70 - Cour pour en attendre le jugement , fans conferver ni haine ni defir de vengeance de tout le p-uTé ; & pour fureté & garantie de tous ces articles, les Chevaliers du Temple , ceux de l'Hôpital , & les Teutoniques offroient leur médiation aux Parties. Cet accord étant fait , l'Empereur prit le chemin de la Syrie , où à peine fût -il arrivé,qu'il commença à parler de la paix, faifant...
Page 22 - Roi , laconduice de la Reine , & le préjudice que cauferoit à la Couronne de Chypre celle de Jerufalem qui manquoit de monde & d'argent. Ils ajoutoient que les Princes doivent fe marier , ou pour la paix , & la tranquilité de leurs Etats , ou pour donner à leurs Royaumes d'inconteftablcs héritiers ; qu'aucune de ces raifons ne fe rencontroit dans le Roi Amaury.
Page 188 - Gouverneur fut contraint de rendre la place , ayant obtenu toute fureté pour en fortir avec fa femme , fes enfans & ce qui lui appartenoit. Le Comte Roger étant entré dans le château , & y ayant fait élever les armes & les enfeignes du Roi Charles , le fit proclamer Roi de Jerufalem & de Sicile , & chacun prêta le ferment & rendit l'hommage accoutumé.

Bibliographic information