Fin du Répertoire du Théâtre Français: avec un nouveau choix des pièces des autres théâtres, Volume 16

Front Cover
Pierre Marie Michel Lepeintre Desroches
Mme. veuve Dabo, 1824 - French drama
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 63 - ARLEQUIN entre en jouant au volant ; il vient de cette façon jusqu'aux pieds de Silvia ; là, en jouant, il laisse tomber le volant, et, en se baissant pour le ramasser, il voit Silvia. Il demeure étonné et courbé ; petit à petit et par secousses, il se redresse le corps; quand il s'est entièrement redressé, il la regarde ; elle, honteuse, feint de se retirer ; dans son embarras, il l'arrête, et dit : Vous êtes bien pressée! SILVIA : Je me retire, car je ne vous connais pas.
Page 54 - Franchement, si vous les prenez tous deux, suivant toutes les règles, le second mari doit gâter le premier. LA FÉE. — • Je vais te répondre en deux mots. La figure du jeune homme en question m'enchante; j'ignorais qu'il eût si peu d'esprit quand je l'ai enlevé. Pour moi sa bêtise ne me rebute point; j'aime, avec les grâces qu'il a déjà, celles que lui prêtera l'esprit quand il en aura. Quelle volupté de voir un homme aussi charmant...
Page 154 - Les plus courtes folies sont les meilleures : l'homme est faible ; tous les philosophes du temps passé nous l'ont dit, et je m'en fie bien à eux. Vous vous croyez leste et gaillard, vous n'êtes point cela ; ce que vous êtes est caché derrière tout cela. Si j'avais besoin d'indifférence et qu'on en vendît, je ne ferais pas emplette de la vôtre : j'ai bien peur que ce ne soit une drogue de charlatan ; car on dit que l'Amour en est un, et franchement vous m'avez tout l'air d'avoir pris de son...
Page 113 - Eh! mon cher enfant, la vipère n'ôte que la vie. Femmes, vous nous ravissez notre raison, notre liberté, notre repos; vous nous ravissez à nous-mêmes, et vous nous laissez vivre ! ne voilà-t-il pas des hommes en bel état après ! Des pauvres fous , des hommes troublés, ivres de douleur ou de joie, toujours en convulsion, des esclaves: et à qui appartiennent ces esclaves ? à des femmes ! et qu'est-ce que c'est qu'une femme ? Tour la déûuir, il faudrait la conLÉLI o.
Page 222 - Celui-là est comique ! Se plaindre de ce que j'aime la bonne chère et l'aisance , moi qui suis l'amour? A quoi donc voulez-vous que je m'occupe? à des traités de morale ? Oubliez-vous que c'est moi qui mets tout en mouvement, que c'est moi qui donne la vie , qu'il faut dans ma charge un...
Page 115 - Une femme ne veut être ni tendre, ni délicate, ni fâchée, ni bien aise; elle est tout cela sans le savoir, et cela est charmant. Regardez-la quand elle aime, et qu'elle ne veut pas le dire ; morbleu ! nos tendresses les plus babillardes approchent-elles de l'amour qui passe à travers son silence?
Page 113 - Quand quelqu'un me vante une femme aimable, et l'amour qu'il a pour elle, je crois voir un frénétique qui me fait l'éloge d'une vipère, qui me dit qu'elle est charmante, et qu'il a le bonheur d'en être mordu.
Page 240 - La nature avait besoin d'un Amour, n'est-il pas vrai? Comment fallait-il qu'il fût, à votre avis? Un conteur de fades sornettes? Un trembleur qui a toujours peur d'offenser, qui n'eût fait dire aux femmes que ma gloire! et aux hommes que vos divins appas?
Page 185 - Comtesse, ne manque pas de lui dire pourquoi ton maître en garde le portrait. Je la vois qui rêve; retire-toi et reviens dans un moment, de peur qu'en nous voyant ensemble, elle ne nous soupçonne d'intelligence. J'ai dessein de la faire parler; je veux qu'elle sache qu'elle aime; son amour en ira mieux, quand elle se l'avouera.
Page 52 - ... supportable. Quand une femme est fidèle, on l'admire ; mais il ya des femmes modestes qui n'ont pas la vanité de vouloir être admirées.

Bibliographic information