Annuaire de l'Université catholique de Louvain ...

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xxxiii - X11I mit à assurer à jamais l'exécution du canon du concile, relatif à la fête de Pâques, Qu'il entreprit sa réformation. Tous les embarras de ce calendrier sont venus de ce qu'il fut commencé dans un temps où, par ignorance de l'année solaire, on était forcé de se régler sur la lune, et de ce qu'ensuite, lorsqu'on eut une connaissance moins inexacte du cours du soleil, on ne voulut pas renoncer tout à fait à l'année lunaire, pour ne point déranger l'ordre des fêtes réglées primitivement...
Page xxviii - L'année ordinaire reçoit un jour de plus, selon que la position de l'équinoxe le comporte, afin de maintenir la coïncidence de l'année civile avec les mouvements célestes.
Page xxxv - On aurait dû , pour contrarier moins nos habitudes et les usages reçus, le fixer au solstice d'hiver, ou bien à l'équinoxe du printemps, c'est-à-dire, au^ passage du soleil par le point d'où tous les astronomes de tous les temps et de tous les pays ont compté les mouvemens célestes.
Page xxxv - ... 3 de la loi qui a réglé ce calendrier, et d'ordonner qu'à commencer de l'an XVI les sextiles se succédassent de quatre ans en quatre ans; les années séculaires de quatre cents ans en quatre cents ans. Cette correction, réclamée par les géomètres et les astronomes, avait été accueillie par Romme , l'un des principaux auteurs du calendrier; il en avait fait la matière d'un rapport...
Page xxxii - ... de rappeler, puisque la division par semaine est déjà rétablie, et que l'opposition des savants portait sur la difficulté et les inconvénients de sa suppression. Cette substitution de la semaine à la décade a déjà fait perdre au calendrier français un de ses avantages les plns nsuels, c'est-à-dire cette correspondance constante entre le quantième du mois et celui de la décade.
Page xxviii - L'année républicaine comprenait douze mois égaux, de trente jours chacun, et de plus, cinq jours complémentaires , qui n'appartiennent à aucun mois, et qui ont reçu le nom ridicule de sanculotides (1). Les années III, VII et XI de la République ont un sixième jour complémentaire , nommé jour sextil, ou jour de la Révolution.
Page xxxii - ... jours ; les saisons qui commencent avec le mois, et ces terminaisons symétriques qui font apercevoir à quelle saison chaque mois appartient, sont des idées simples et commodes qui assureraient au calendrier français une préférence incontestable sur le calendrier romain, si on les proposait aujourd'hui tous deux pour la première fois, ou, pour mieux dire, personne n'oserait aujourd'hui proposer le calendrier romain, s'il était nouveau.
Page xxxiv - Le premier et le plus grave est la règle prescrite pour les sextiles, qu'on a fait dépendre du cours vrai et inégal du soleil, au lieu de les placer à des intervalles fixes. Il en résulte que, sans être un peu astronome, on ne peut savoir précisément le nombre de jours...
Page xxxvii - ... de rapprocher les peuples, en leur ren*dant ces institutions communes; où elle voudra marquer une ère mémorable par une manière générale et plus parfaite de mesurer le temps. Alors un nouveau calendrier pourra se composer pour l'Europe entière, pour l'univers politique et commerçant, des débris perfectionnés de celui auquel la France renonce en ce moment, afin de ne pas s'isoler au milieu de l'Europe; alors les travaux de nos savans se trouveront préparés d'avance, et le bienfait...
Page xxxiv - ... a deux défauts essentiels : Le premier et le plus grave, est la règle prescrite pour les sextiles, qu'on a fait dépendre du cours vrai et inégal du soleil, au lieu de les placer à des intervalles fixes. Il...

Bibliographic information