H-Z

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 221 - Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fît à toi-même.
Page 26 - Mathelin, docteur en théologie de la faculté de Paris, de la maison et société de Sorbonne, curé de la paroisse de SaintGéry.
Page 289 - Épigrammes, à l'honneur de l'Immaculée Conception « de la toute belle Mère de Dieu Marie (patronne des « Normans), présentez au Puy à Rouen ; composez par « scientifiques personnaiges desclairez par la table « ci-dedans contenue, imprimez à Paris.
Page 43 - Epitre d'une femme à son amie, sur l'obligation et les avantages qui doivent déterminer les mères à allaiter leurs enfants, 1774; et Alceste et M fine ou chant de l'amour maternel, idylle, 1777.
Page 6 - Hallé y devint régent de rhétorique au collège d'Harcourt, puis lecteur en grec au collège royal , et enfin professeur en droit canon. Il mourut àParis, en 1689, à 78 ans.C'étaitunhoinme exempt d'ambition, de mœurs exactes, et uniquement occupé des devoirs de son état.
Page 77 - Que mon corps fut en nature parfaict. Chacun implique, et l'opposite infère, Qu'il soit ainsi raison peult satisfaire Pour son vouloir, son vouloir ne diffaire A son pouvoir, ne le pouvoir au faict. Ou Dieu a peu..: Ou Dieu a voulu... Ou il a peu et voulu. Droict filial en...
Page 301 - Je suis bien éloigné de me piquer d'être poète latin ; je n'ai ni le temps, ni les talents nécessaires pour me livrer à cette partie malheureusement trop négligée aujourd'hui, comme toutes celles qui tiennent à l'érudition. J'ai fait autrefois, sans la moindre prétention, une foule de vers latins et surtout de vers grecs, non pour être poète dans ces langues, mais pour entendre les poètes qui les ont parlées. Je crois qu'il faut avoir beaucoup écrit dans une langue pour pouvoir en...
Page 84 - II est ferme toujours dans sa mobilité. Bref, l'œil mesurant tout d'une même mesure, A soi-même inconnu, connaît tout l'univers, Et conçoit dans l'enclos de sa ronde figure Le rond et le carré, le droit et le travers. Toutefois ce flambeau qui conduit notre vie, De l'obscur de ce corps emprunte sa clarté : Nous serons donc ce corps, vous serez l'œil, Marie, Qui prenez de l'impur votre pure beauté.
Page 156 - D'une pucelle aussi jeune que sage, Par-dessus tous brille avecque splendeur, Qui l'an dernier pour son apprentissage Rend sa vertu d'une immortelle odeur. Des plus polis les veines moins forcées Sont par sa Muse aisément surpassées; Les juges...
Page 83 - Et celle du cristal qui nage entre les deux : Mais ce corps délicat ne peut souffrir l'entrée A cela que nature a fait de nébuleux. Six tuniques...

Bibliographic information