Annales, Volumes 13-14

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 224 - ... que ceux du baptême et du sacerdoce. Là une sainte liberté fait un saint engagement ; on obéit sans dépendre, on gouverne sans commander; toute l'autorité est dans la douceur, et le respect s'entretient sans le secours de la crainte.
Page 228 - ... heures du lever et du coucher du soleil et de la lune, leurs éclipses, et quelques prédictions adaptées à chacune des phases de ces deux astres.
Page 199 - Une large bande rouge l'entoure , vient ensuite un encadrement en grecques et plusieurs autres enrichis de tresses , de claustras, de cornes d'abondance, avec des oiseaux, des tortues , des scorpions , des poissons...
Page 43 - ... que ce prêtre devait lui faire j II faut croire que les lépreux ne suivaient pas les chemins ordinaires , à en juger par cette dénomination que l'on retrouve dans quelques parties de la Normandie : le chemin des lépreux. Le lépreux était-il de la banlieue ou de la ville de Chartres ; son curé, après l'épreuve de la lèpre, le conduisait processionnellement avec le clergé, précédé de la croix et de la bannière, jusqu'à la porte du Grand-Beaulieu. Là il annonçait à l'administrateur...
Page 44 - ... priviléges et les franchises. Les lépreux pouvaient se marier ; ils étaient seuls propriétaires des biens de l'hôpital; ils concouraient à l'élection des prieur, maîtres, avoués et servants. Ils étaient parties au jugement et dans tous les actes intéressant la maladrerie. C'est à eux que les donations étaient faites. Les autres membres de la maison n'étaient que les serviteurs des malades, des curateurs et administrateurs des biens.
Page 312 - Une médaille d'or de la valeur de 3oo fr. à l'auteur du meilleur Mémoire sur la situation agricole de la Sologne orle'anaise. L'auteur devra indiquer : n i...
Page 225 - ... dans cette société vraiment respectable, qui sans intrigue, sans ambition, aimant et cultivant les lettres par le seul désir d'être utile, s'est fait un nom distingué dans les sciences sacrées et profanes; qui, persécutée quelquefois, et presque toujours peu favorisée de ceux même dont elle aurait pu espérer l'appui , a fait malgré ce fatal obstacle tout le bien qu'il lui était permis...
Page 238 - Tout auteur qui obtiendra en son nom le privilège de son ouvrage, aura droit de le vendre chez lui, sans qu'il puisse, sous aucun prétexte, vendre ou négocier d'autres livres; et jouira de son privilège pour lui et ses hoirs à perpétuité, pourvu qu'il ne le rétrocède à aucun libraire...
Page 41 - ... 3° Je te défends que jamais tu ne laves tes mains et autre chose d'entour toi en rivage, ne en fontaine, ne que tu ne boives ; et se tu veux de l'eau pour boire, puise en ton baril et en ton escuelle.
Page 37 - ... des biens. Ils étaient appelés frères. Ils étaient vêtus de sarreaux de couleur grise; ils étaient logés dans de petites chambres ou cellules. Le prieur était vêtu d'une robe noire agrafée par-devant; il portait un bonnet violet, avec le chaperon àbourrelet sur l'épaule gauche. En i443, Pierre Beschebien, évêque de Chartres, ordonna que les confrères condonnés porteraient un habit roux et une chappe noire. Louis...

Bibliographic information