Christian von Troyes sämtliche werke: bd. Der karrenritter (Lancelot) und Das Wilhelmsleben (Guillaume d'Angleterre) 1899

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 110 - Seignor, merciz et grez aiiez Quant por moi si vos esmaiiez: D'amor vos vient et de franchise. Bien sai que vos an nule guise Ne voldriiez ma mescheance; Mes j'ai tel foi et tel créance An Deu qu'il me garra par tôt. C'est pont ne ceste ève ne dot Ne plus que ceste terre dure, Ainz me vuel mètre an avanture De passer outre et atorner. Miauz vuel morir que retorner...
Page 93 - Deus, de quoi fu il retez? Et por quoi fu il charretez ? Por quel pechié, por quel forfet ? Ce li ert mes toz jorz retret, RCharr.
Page 164 - Dame, fet il, or ne vos chaille '' ! Ja ne cuit que fers rien i vaille. Rien fors vos ne me puet tenir Que bien ne puisse a vos venir. Se vostre congiez le m'otroie, Tote m'est delivre 5 la voie ; Mes se il bien ne vos agrée, Donc m'est ele si anconbree Que n'i passeroie por rien.
Page lxxiv - l'amant est toujours devant la femme dans une situation infé« rieure. 3) Pour être digne de la tendresse qu'il "souhaite, il « accomplit toutes les prouesses. 4) Enfin, et c'est ce qui « résume tout le reste, l'amour est un art, une science, une « vertu qui a ses règles, tout comme la chevalerie ou la courtoisie. '< Dans aucun ouvrage français cet amour n'apparaît avant le
Page 416 - Que eil les tolt a m., so C, was die anderen Schreiber nicht verstanden und jeder nach seiner Art geändert hat, aber ohne sonderliches Glück. Was heisst es? Der Sinn ist wohl der: ,denn er erschwert sehr ihr Verheiratetwerden mit ihm'; denn da er so über alle Massen tüchtig ist, ist keine, auch die schönste und edelste nicht, seiner würdig. Aber wie soll man die überlieferte C- Fassung verstehen? ,Er nimmt sie fort zum Heiraten' ist die wörtliche Uebersetzung; dies passt aber gar nicht.
Page 147 - Vos feites mal, seignor, car li rois nos conduit. Nos somes an sa garde tuit. » 4136 Et cil dïent : « Nos nel savons, mes ensi con pris vos avons vos covandra venir a cort.
Page 37 - Et li autre de fort vin blanc. Delez le dois, au chief d'un banc, Troverent deus bacins toz plains D'eve chaude a laver lor mains; 1005 Et de l'autre part ont trovee Une toaille bien ovree, Bele et blanche, as mains effuiier.
Page 41 - ... or en ai honte, or en ai duel tel que je morroie mon vuel, quant je ai tant demoré ci.
Page xiii - Fauchet , le premier qui ait fait quelques recherches sur nos vieux poètes, n'a pas dit que ce dernier fût enfant de la Champagne (2) : sa liaison avec Chrétien peut le faire supposer. Il florissait à la fin du 12* siècle et portait le titre de clerc.
Page 234 - Pucele, la vostre merci, fet donques li anprisonez ; bien me sera guerredonez 6584 li servises que je vos fis, se je fors de ceanz sui mis. Se fors de ci me poez...

Bibliographic information