Les historiettes de Tallemant des Réaux, Volume 3

Front Cover
J. Techener, 1862 - France
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 183 - Picot , et autres qui leur ressembloient , d'aller écumer toutes les délices de la France ; c'est-à-dire de se rendre en chaque lieu dans la saison de ce qu'il produit de meilleur. Balzac , qu'ils virent en passant , appela des Barreaux le nouveau Bacchus. Ils passèrent à Montauban, et dans le temple de ceux de la religion ils se mirent, un jour...
Page 185 - ... du temps il ne dit plus que du galimatias; il criaille, mais c'est tout, et c'est rarement qu'il fait quelque impromptu supportable. Il joue , il ivrogne , mange si salement qu'on l'a vu cracher dans un plat, afin qu'on lui...
Page 185 - II ya plus de douze ans qu'il est si déchu, que la plupart du temps il ne dit plus que du galimatias; il criaille, mais c'est tout, et c'est rarement qu'il fait quelque impromptu supportable. Il joue , il...
Page 398 - Ce ne sont pas des yeux, ce sont plutôt des dieux : Ils ont dessus les rois la puissance absolue. Dieux ? non; ce sont des cieux ; ils ont la couleur bleue Et le mouvement prompt comme celui des cieux. Cieux ? non ; mais deux soleils clairement radieux, Dont les rayons brillants nous offusquent la vue.
Page 349 - Bourbon luy erigeassent une statue sur leurs puits ; il se fit faire intendant des eaux, et puis vendit cette charge. On l'accuse d'avoir pris pension des...
Page 182 - Domini avoit une calotte sur la tête; il s'approcha de luy et, au lieu de se mettre à genoux, il luy jeta sa calotte dans la boue et luy dit qu'il étoit bien insolent de se couvrir en présence de son Créateur.
Page 75 - C'était une femme de vertu, mais un peu visionnaire. Elle avait une fantaisie, la plus plaisante du monde : il fallait que le dîner fut toujours prêt sur table à midi ; puis, quand on le lui avait dit, elle commençait à écrire, si elle avait à écrire, ou à parler d'affaires ; bref, à faire quelque chose jusqu'à trois heures sonnées : alors on réchauffait tout ce qu'on avait servi, et on dînait. Ses gens, faits à cela, allaient en ville après qu'on avait servi sur table.
Page 83 - ... gens; qu'elle n'en a jamais eu qu'un à la fois, et qu'elle a quitté toutes ses amourettes et tous ses plaisirs quand les affaires de son mari l'ont requis.
Page 494 - Gayan, fit mettre des couronnes à son carrosse, du temps qu'elles estaient moins communes qu'elles ne sont ; ce fut en se mariant. Depuis, quelqu'un, en parlant de la multitude des manteaux de duc qu'on voyait, dit devant Mademoiselle : « Je ne désespère pas que Bazinière n'en mette un. — Non, » dit-elle, « il ne mettra qu'une mondille » (le manteau court des laquais). T. des Réaux. Le chancelier Séguier...
Page 3 - Conrart allât criant par les rues : « A ma belle amitié! qui » en veut, qui en veut de ma belle amitié...

Bibliographic information