Revue de l'Anjou et de Maine et Loire, Volume 4

Front Cover
Librairie de Cosnier et Lachèse., 1855
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 353 - Je leur disais : Eh que m'importe ma réputation ! que la France soit libre et que mon nom soit flétri! Que m'importe d'être appelé buveur de sang! Eh bien, buvons le sang des ennemis de l'humanité, s'il le faut; combattons, conquérons la liberté.
Page 332 - pourtant mes armes, et mon cachet dont je « vous régale: deux colonnes asiatiques ruinées, « d'or, bases de ma noblesse, surmontées d'une « hirondelle, emblématique ( fond d'argent ), oi« seau voyageur, mais fidèle, qui chaque année « vient sur ma cheminée chanter printemps et
Page 353 - Vous qui me fatiguez de vos contestations particulières, au lieu de vous occuper du salut de la république, je vous répudie tous comme traîtres à la patrie.
Page 343 - Aussi je ne crains pas d'assurer, moi qui » n'ai pas un penchant bien décidé pour les cours, que le jour » où la France cessera d'avoir un roi, elle perdra sa liberté et » son repos, pour être livrée au despotisme effrayant des u factions.
Page 369 - Il ne faut pas se dissimuler la situation dans laquelle nous a placés le 10 août. Il nous a divisés en républicains et en royalistes, les premiers peu nombreux et les seconds beaucoup. Dans cet état de faiblesse, nous, républicains, nous sommes exposés à deux feux : celui de l'ennemi, placé au dehors, et celui des royalistes placés au dedans.
Page 328 - Modernes Lycurgues, vous parlez de pain et « de fer : le fer des piques ne produit que du « sang; c'est le fer des charrues qui produit du,
Page 129 - Journal ou récit véritable de tout ce qui est advenu digne de mémoire, tant en la ville d'Angers, pays d'Anjou et autres lieux, depuis l'an 1560 jusqu'à l'an 1634, dans Revue de l'Anjou et de Maine-et Loire, 1854, I, pp.
Page 66 - Art. 31 le nombre des députés qui seront choisis par les paroisses et communautés de campagne pour porter leurs cahiers sera de deux à raison de deux cents feux et au-dessous, de trois au-dessus de deux cents feux, de quatre au-dessus de trois cents feux, et ainsi de suite. Les villes enverront le nombre de députés fixé par l'état général annexé au présent règlement, et, à l'égard de toutes celles qui ne s'y trouvent pas comprises, le nombre de leurs députés sera fixé à quatre.
Page 66 - ... des villes, ainsi que ceux des bourgs, paroisses et communautés de campagne, ayant un rôle séparé d'impositions, seront tenus de s'assembler dans la forme...
Page 79 - ... et tous les soins, consolations et services qui dépendront de nous; » Protestons que notre intention à toutes n'est point de nous écarter du respect et de l'obéissance que nous devons au roi, mais que nous périrons plutôt que d'abandonner nos...

Bibliographic information