Formules et tables nouvelles pour la solution des problemes relatifs aux eaux courantes

Front Cover
Carilian-Goeury et Vor Dalmont, 1851 - Hydraulic engineering - 178 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 111 - IIcp(«) ce frottement par mètre carré de leur surface yds en contact avec la tranche, « le coefficient, peu différent de l'unité, par lequel il faut multiplier la force vive due à la vitesse moyenne d'une tranche pour avoir la force vive effective de cette tranche , eu égard à l'inégalité des vitesses des différents filets; Comme l'action de la pesanteur pour enfoncer une molécule d'eau à une profondeur...
Page 182 - Cours de mécanique d'après la nature généralement flexible et élastique des corps, comprenant la statique et la dynamique avec la théorie des vitesses virtuelles, celles des forces vives et celles des forces de réaction, la théorie des mouvements relatifs et le théorème de Newton sur la similitude des mouvements. In-4°.
Page 62 - ... Bossut., quoique son nom se trouve en regard. D'après la colonne — (dernière colonne) du tableau qui précède, nous adopterons pour les expériences de Bossut (où le tuyau était soudé à un réservoir en fer-blanc dont l'orifice devait être à vive arête...
Page 182 - ... la mouture des blés, à la fabrication du pain et à celle du biscuit de mer. en France, en Angleterre...
Page 182 - Mémoire sur la meunerie, la boulangerie et la conservation des grains et des farines, contenant la description des procédés, machines et appareils appliqués jusqu'à ce jour au nettoyage, à la conservation ' et a la mouture des blés, à la fabrication du pain et à celle du biscuit de mer.
Page 53 - La hauteur de charge, ditbubuat {Principes d'hydraulique], est une force motrice qui peut être considérée comme divisée en deux parties, l'une employée à imprimer la vitesse , l'autre à vaincre la résistance qui naît du mouvement dans toute la longueur du tuyau. »' La première de ces deux parties de la charge serait — s'il n'y avait .pas de contraction à la jonction du tuyau avec le réservoir ; mais comme dans les expériences l'entrée du tuyau n'était pas évasée...
Page 54 - La première de ces deux parties de la charge serait U désignant la vitesse moyenne, et g la pesanteur, s'il n'y avait aucune contraction à la jonction du tuyau avec le réservoir. Mais, comme dans les expériences , l'entrée du tuyau n'était pas évasée , Du Buat prend nn fji étant un nombre un peu plus petit que l'unité, dont nous allons donner la valeur.
Page 182 - NOUVELLES EXPÉRIENCES SUR L'ADHÉRENCE DES PIERRES ET DES RRIQUES posées en bain de mortier ou scellées en plâtre , sur le frottement des axes de rotation , sur la variation de tension des courroies...
Page 54 - C'est le surplus Z -- — qui, divisé par P" O la longueur du tuyau , donne a Du Buat cette pente supposée ou fictive appelle par lui -7, qui, multipliée par le poids du fluide de l'unité de longueur du tuyau , donne la force faisant équilibre à la résistance des parois dans la même étendue , et qui...
Page 181 - Etudes théoriques et pratiques sur le mouvement des eaux courantes, suivies de considérations relatives au régime des grandes eaux, au débouché à leur donner, et à la marche des alluvions dans les rivières à fond mobile.

Bibliographic information